Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 24.05.2012 13h25
Mali : le FDR a réitéré sa demande l'envoi des militaires de la Cedeao dans le but de sécuriser les organes de transition et libérer le nord du pays

Le Front uni pour la démocratie et la sauvegarde de la démocratie et de la république (FDR, Front anti-putsch) a demandé mercredi lors d'une conférence de presse, l'envoi des militaires de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (Cedeao) pour sécuriser les organes de transition et libérer le nord du Mali.

De l'avis des leaders du FRD, ils ont réitéré leur demande à la Cedeao compte tenu du fait que le président de transition, Pr. Dioncounda Traoré a été agressé jusqu'à dans son palais par des manifestants le lundi dernier.

Lors de cette conférence, Me Kassoum Tapo, porte-parole du FDR et membre du bureau exécutif du parti l'ADEMA, a évoqué les décisions prises par le FDR suite à cette agression physique sur la personne du président de transition.

« Nous exprimons notre indignation face au manque de condamnation avec fermeté de la part du gouvernement en ce qui concerne l'agression du président de la république, Pr. Dioncounda Traoré. Nous dénonçons l'absence de sécurité autour de Dioncounda et exigeons l'ouverture d'une enquête », a déclaré Me Tapo.

Celui-ci a précisé qu'au moment où les membres du FDR se réunissent le mardi dernier à 10 heures, le gouvernement de transition n'avait pris aucune décision de condamnation dudit acte d'agression du président Traoré. Par ailleurs, dit-il, le FDR a demandé à l'Assemblée nationale d'interpeller le gouvernement sur la même affaire d'agression.

Selon Me Tapo, ledit front de refus a également sollicité l' Assemblée nationale afin de demander la démission des ministres concernés par la même affaire. « Nous attendons les conclusions des enquêtes. Mais d'ores et déjà, on le sait, les forces de sécurité sont complices, les chefs militaires sont responsables », a soutenu Me Tapo.

Me Tapo a en outre annoncé la tenue d'une « grande marche le mardi prochain, qui a pour but de montrer à la communauté internationale que le FDR constitue une majorité », ajoutant que « le FDR est une majorité silencieuse et responsable ».

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »