Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 24.05.2012 08h30
Madagascar : la SADC exige le respect de la feuille de route de sortie de crise malgache

Le Bureau de liaison de la Communauté de développement de l'Afrique Australe (SADC) à Madagascar a rappelé à l'ordre les dirigeants du pays sur le respect de la feuille de route de sortie de crise malgache, indique un communiqué reçu mercredi.

Le bureau de liaison de la SADC s'est dit préoccupé suite aux événements qui ont eu lieu au cours des derniers jours, dont la manifestation du 18 mai qui a donné lieu à des affrontements entre les forces de l'ordre et les manifestants.

Il a exhorté les dirigeants du pays et les forces de l'ordre à faire preuve de retenue et à agir de manière proportionnelle à sa responsabilité constitutionnelle de protéger le pays et ses citoyens selon la feuille de route qui mentionnent clairement la protection et la promotion des droits humains et nécessitent des mesures de confiance.

Le bureau de liaison de la SADC exhorte tous les dirigeants malgaches à respecter la feuille de route et à travailler de manière à permettre le rétablissement de la confiance du peuple dans leur leadership en cherchant une solution pacifique et permanente à la crise politique à Madagascar.

Reconnaissant les frustrations des Malgaches dues à la lenteur de la transition que le pays a entrepris, le bureau de liaison de la SADC a appelé le peuple malgache à exercer son droit universel et démocratique au rassemblement et à la liberté d'expression mais en le faisant pacifiquement.

"La mise en oeuvre complète de la feuille de route suivant sa lettre et son esprit ne peut pas être différé plus longtemps car c' est la seule voie viable pour sortir de l'impasse politique actuelle. Les dirigeants de la SADC sont pleinement engagés dans cette mise en oeuvre, et appelle ses partenaires continentaux à rester engagés dans cette mise en oeuvre complète. A ce propos, il reste prêt à invoquer l'article 43", dit le communiqué.

Selon l'article 43 de la feuille de route, en cas de non- respect ou de violation de la feuille de route, la SADC et ses partenaires prendront des mesures et des sanctions.

Madagascar traverse une crise politique depuis trois ans et demi. Trois grands accords ont été signés pour sortir le pays de la crise, à savoir les accords de Maputo et l'Acte additionnel en 2009 ainsi que cette feuille de route signée en septembre 2011.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »