Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 23.05.2012 08h35
Mali : la capitale malienne Bamako retrouve son calme ce mardi matin

La capitale malienne, Bamako, retrouve son calme ce mardi matin, après les barricades, incendies des pneus sur les principales artères du centre-ville et la marche sur le palais présidentiel, occasionnés par les manifestants qui demandent le départ du président malien de la transition, Pr. Dioncounda Traoré.

Ce mardi matin, on ne voit aucun manifestants dans les rues. Pour rappel, ces manifestants étaient sortis sur instruction des partis et mouvements associatifs favorables aux putschistes, qui sont regroupés au sein de la Coordination des organisations patriotiques du Mali (COPAM).

L' objectif de la sortie desdits manifestants était de "prendre part à la convention nationale".

Les travaux de cette convention se poursuivent en commission au centre international des conférences de Bamako.

L' ouverture de cette convention s' est déroulée le lundi dernier en fin de matinée, après les manifestations d' hier. La clôture des travaux est prévue ce mardi dans l' après-midi.

Par ailleurs, les militants de l' Association Appel du Mali (APMA) qui avaient investi samedi dernier la place du monument de l' indépendance à Bamako, ont quitté les lieux.

Selon le président de l' APMA, Adama Coulibaly, "mes camarades ont été agressés hier lundi aux environs de 18 heures (heure locale) sur la place du monument de l' indépendance par des loubars engagés par des partisans de Dioncounda Traoré (président de la transition malienne, Nldr). C' est la raison pour laquelle ce mardi matin, nous avons quitté les lieux".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »