Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 22.05.2012 13h26
Mali : le FDR condamne l'agression du président Dioncounda Traoré

Le Front Uni pour la Sauvegarde de la Démocratie et de la République (FDR), collectif d'associations et de partis politiques créé au lendemain du coup d'Etat, a déclaré lundi qu'il condamne avec la dernière énergie l'agression contre le président de la République par intérim, Dioncounda Traoré.

Pour ce regroupement opposé au putsch du 22 mars, "cette agression inqualifiable est l'aboutissement de la campagne de haine et d'apologie du crime entretenue depuis plusieurs semaines sur un certain nombre des radios FM privées et par des acteurs de la scène politique et de la société civile", selon un communiqué.

Le FDR a déploré l'absence de mesures de sécurité appropriées visant à protéger le palais présidentiel et le président de la République.

"Cet acte grave et inqualifiable interpelle ceux qui ont la responsabilité de la sécurité publique et de la protection des personnalités", s'indigne le FDR, qui a exigé que le gouvernement prenne des "mesures diligentes pour faire toute la lumière sur l' agression contre le président de la République, identifier les auteurs et les traduire en justice".

"Les défaillances dans la chaîne des responsabilités devraient être également identifiées et sanctionnées avec rigueur. Nous mettons en garde tous ceux qui veulent rendre ce pays ingouvernable", conclu le FDR dans le communiqué.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »