Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 21.05.2012 11h24
Mali : le président par intérim continue à diriger la transition (CEDEAO)

Le président par intérim du Mali, Dioncounda Traoré, va continuer à diriger la transition, a déclaré dimanche le ministre burkinabé des Affaires étrangères Djibril Bassolé.

Selon M. Bassolé, "il n'y a pas de conditionnalité" dans cette décision des chefs d'Etat de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), puisque les membres du Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l'Etat (CNRDRE, junte), "ont pleinement et entièrement adhéré aux décisions prises par les chefs d'Etat".

Samedi, la CNRDRE et la CEDEAO étaient parvenus à un accord de principe sur la prolongation du mandat du président par intérim Dioncounda Traoré, qui expire le 22 mai.

Les deux parties devaient définier "dans les jours à venir", les contours de cet accord de principe.

Par ailleurs, après leur entretien avec le président du CNRDRE, le capitaine Amadou Haya Sanogo, M. Bassolé a rencontré les députés maliens à l'Assemblée nationale.

Le ministre burkinabé, dont le pays est chargé de la médiation dans la crise malienne, a tenu à "saluer" les élus nationaux du Mali pour la "diligence" avec laquelle ils ont traité le dossier du projet de loi portant "amnistie générale" accordée aux auteurs du coup d'Etat et à leurs associés.

"Nous sommes tous satisfaits de l'adoption de cette loi. Nous demandons aux députés maliens de s'investir davantage pour les autres textes à venir pour lesquels nous souhaitons leurs coopération bienveillantes ", a dit M. Bassolé.

Le ministre burkinabé a par ailleurs révélé que le capitaine Sanogo bénéficierait des avantages réservés à un ancien chef d'Etat et que le président par intérim aura les pouvoirs effectifs du président de la République durant la transition.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Le protectionnisme est « myope »
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE