Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 18.05.2012 13h25
Le Premier ministre libyen arrive à Tunis à la tête d'une haute délégation gouvernementale

Le chef du gouvernement libyen M. Abderrahim El-Kib est arrivé jeudi à l'aéroport présidentiel d'El Aouina (banlieue nord de Tunis) à la tête d'une haute délégation gouvernementale dans le cadre d'une visite officielle de deux jours, la plus importante depuis la révolution tunisienne, a constaté le correspondant de l'agence de presse Xinhua.

Le Premier ministre libyen a été accueilli par son homologue tunisien M. Hamadi Jebali accompagné de certains membres de son gouvernement dont les ministres de l'Intérieur, de la Justice, du Transport, des Finances et le chef d'état-major des armées tunisiennes.

La visite du chef du gouvernement libyen sera l'opportunité de renforcer les relations d'amitié et de fraternité entre la Tunisie et la Libye d'autant plus qu'elle "préparera le terrain pour la signature de certaines conventions dans plusieurs domaines", a déclaré, au correspondant de l'Agence Xinhua, le ministre tunisien chargé des dossiers économiques et sociaux M. Ridha Saidi.

Les domaines qui seront ciblés par une éventuelle coopération tuniso-libyenne seront, d'après M. Saidi, le commerce, le pétrole, la santé, la logistique, la sécurité des frontières et l' infrastructure.

Bien que les relations entre la Tunisie et la Libye soient " solides et exceptionnelles", elles représentent une "composante" d' un édifice maghrébin et arabe, dont le renforcement demeure l'un des objectifs de la diplomatie tunisienne, a encore souligné M. Saïdi.

S'agissant du côté sécuritaire, le ministre libyen de l' Intérieur avait visité la Tunisie fin mars 2012. Une visite qui a permis de "se mettre d'accord sur un ensemble de conventions sur l' échange d'informations sécuritaires, la lutte contre le crime organisé, la coopération sécuritaire, la sécurisation des frontières", d'après le ministre tunisien de l'Intérieur M. Ali Arayedh.

Dans une déclaration à l'Agence Xinhua, M. Arayedh a indiqué que la Tunisie et la Libye ont signé une convention en matière de formation sécuritaire en vertu de laquelle, les autorités tunisiennes se chargeront de former environ 500 agents libyens.

"Un nombre qui devrait augmenter avec la formation de mille agents supplémentaires, dans le cadre d'un soutien tunisien aux autorités libyennes sur la voie d'instaurer une nouvelle institution sécuritaire".

Lors de la visite du Premier ministre libyen en Tunisie, a-t-il ajouté, "plusieurs domaines seront évoqués particulièrement ceux faisant l'objet de nouvelles conventions entre les deux pays d' ordres économique et social".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Le protectionnisme est « myope »
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE