Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 16.05.2012 14h05
Côte d'Ivoire : des leaders d'opinion sensibilisés à un environnement post-crise apaisé

Des élus, des cadres et le corps préfectoral de la région de Yamoussoukro (centre, 230 km d'Abidjan) ont été conviés mardi à un atelier de sensibilisation sur la promotion d'un environnement post-crise apaisé, à l'initiative de l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci).

L'atelier vise, selon les initiateurs, au renforcement des capacités des leaders d'opinion, dans leur rôle et leur engagement pour la promotion de la culture de la paix, de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale , de la gestion des conflits mais également de la promotion et de la protection des droits de l' homme.

L'atelier devrait permettre aux participants d'accomplir au mieux leur mission et assurer leur pleine participation au processus de sortie de crise et leur engagement effectif pour créer les conditions d'une cohésion sociale réussie et une réconciliation vraie, espère l'Onuci.

"Les leaders d'opinion doivent nécessairement contribuer à la préservation d'un environnement post-crise apaisé et à la promotion du dialogue social et intercommunautaire indispensable à la relance et à la reconstruction post-crise", a expliqué Mamadou Diop de l'Onuci.

Selon M. Diop, les cadres et les élus sont des "vecteurs essentiels" de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale.

"L'Onuci espère qu'ils partageront cette vision qui est aussi celle du gouvernement ivoirien pour mettre en oeuvre l'éducation à la culture de la paix nécessaire au retour à une vie démocratique et institutionnelle normale", a-t-il conclu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale