Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 15.05.2012 13h24
Crise bissau-guinéenne : Les députés du PAIGC boycottent une session de l'Assemblée nationale

Plusieurs députés du PAIGC (parti au pouvoir en Guinée-Bissau avant le coup d'Etat du 12 avril) ont boycotté lundi une session ordinaire de l'Assemblée nationale, "en raison de la violation de la constitution et des lois en vigueur", a indiqué Rui Diâ de Sousa, leader du groupe parlementaire du PAIGC.

Selon lui, "le PAIGC ne prendra plus jamais part à aucune session parlementaire tant que les lois en vigueur qui régissent l' Assemblée nationale ne seront pas respectées".

A cause de ce boycott, seuls 39 députés sur cent étaient présents et la session n'a pas se tenir faute de quorum. Le PAIGC dispose de 67 députés au parlement.

La session ordinaire, qui devait permettre aux députés de débattre des problèmes liés à la situation qui prévaut dans le pays depuis le coup d'Etat militaire, a été reportée sine die. Par ailleurs, une cinquantaine de jeunes garçons et filles ont organisé un sit-in devant les locaux du bureau des Nations Unies pour la consolidation de paix en Guinée-Bissau "pour protester contre la décision de la CEDEAO qui a imposé un président putschiste à la Guinée-Bissau", a indiqué leur porte-parole.

Cette décision qui a consisté en la désignation de Manuel Sherifo Nhamadjo, aux fonctions de président de la république intérimaire, est également rejetée par les centrales syndicales qui maintiennent leur mot d'ordre de grève jusqu'à ce qu'un gouvernement légitime soit nommé.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale