Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 10.05.2012 08h33
Madagascar : mise en place d'un front commun des forces de l' opposition

Plusieurs entités représentatives de l'opposition ont convenu de mettre en place un front commun pour contester les blocages de la résolution de la crise malgache, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Ce front commun de l'opposition est composé des trois mouvances des anciens présidents malgaches, dont Marc Ravalomanana, Zafy Albert et Didier Ratsiraka ; du Hetsiky nympitondra Fivavahana ( HMF) (littéralement traduit Mouvement ecclésiastique) ; du Diniky ny samy Malagasy (Dialogue entre Malgaches) ; du parti MONIMA appartenant au Premier ministre de la transition, Monja Roindefo, ainsi que du parti politique HARENA.

L'objectif de ce front commun des forces de l'opposition, qui se veut être un groupement de citoyens que de politiciens, est de mettre au point une solution qui pourrait sortir le pays de la crise en améliorant la gestion des affaires nationales.

Toutefois, les membres de ce front ont constaté à l'unanimité que le président de la transition actuelle est le premier blocage de la résolution de la crise d'aujourd'hui, apprend-on.

Face à cette réaction de l'opposition, les partisans proches du pouvoir actuel affirment que cette initiative est une manoeuvre de tentative de déstabilisation et le front uni ne devrait pas exister au temps où la mise en oeuvre de la feuille de route est déjà sur la bonne voie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale