Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 06.05.2012 11h11
Tunisie: optimisme du parti au pouvoir sur la victoire de la gauche française

Le Mouvement islamiste "Ennahdha" (parti au pouvoir en Tunisie) se veut optimiste quant à une éventuelle victoire de la gauche française sous prétexte que "la France sous le pouvoir de la gauche serait de loin meilleure que la France de Sarkozy", a rapporté samedi le site d'information tunisien "Bab Net".

Cette position du parti au pouvoir en Tunisie a été publiée aux côtés d'autres réactions de courants politiques et politiciens tunisiens à la veille du second tour des présidentielles françaises dont le coup d'envoi a été donné aujourd'hui pour les électeurs d'outre-mer et dans le continent américain.

Citant le responsable de communication d'Ennahdha (Renaissance), la même source a indiqué que l'avis du Mouvement majoritaire à la Constituante tunisienne "s'explique par les positions de l'administration Sarkozy juste après la révolution tunisienne notamment le soutien à l'ancien président tunisien déchu".

D'un autre côté, la gauche française semble être "plus proche" aux "nouveaux pôles" du pouvoir en Tunisie notamment ceux qui étaient en exil politique en France. Cette hypothèse "sera en mesure de faciliter l'ouverture d'une nouvelle page entre les deux pays une fois François Hollande élu", d'après le responsable de communication d'Ennahdha.

La victoire "attendue" de la gauche en France se veut "une chance opportune" pour aboutir à un changement historique dans les relations entre la France et les pays maghrébins", selon Abdallah Abidi, ancien diplomate tunisien.

Pour la gauche tunisienne, le discours "musclé" de Nicolas Sarkozy lors du débat avec François Hollande "n'était pas du goût de la majorité des Tunisiens", selon le Courant social démocratique (gauche tunisienne).

Du côté de la politique extérieur, "le retour de la gauche française ne changera pas autant la donne dans les questions phares", a déclaré Nabil Manaai (analyse politique tunisien), mais la "façon de faire, a-t-il précisé, va certainement changer à la lumière du sentiment de mécontentement sur le paysage politique français et les effets des politiques de Sarkozy".

Mieux encore, a encore insisté l'analyse tunisien, "les bases populaires de la gauche française soutiennent à grande partie l'élan révolutionnaire dans le monde arabe".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale
L'armée chinoise s'engage solennellement à défendre le territoire