Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 06.05.2012 10h59
Ouverture de la 4ème réunion ministérielle du suivi de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD IV)

Les travaux de la 4ème réunion du suivi de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD IV) se sont ouverts, samedi matin à Marrakech, dans le sud du Maroc, avec la participation de représentants de 51 pays africains, des organisations internationales et régionales ainsi que du secteur privé et de la société civile.

Co-présidée par le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération, Saad Dine El Otmani, et son homologue japonais, Koichiro Gemba, les travaux de cette réunion seront consacrés notamment à l'évaluation de la mise en oeuvre du plan d'action de Yokohama de 2008.

Au fil des ans, a rappelé M. El Otmani lors de la séance d'ouverture de cette rencontre, le processus de la TICAD s'est révélé un modèle réussi de coopération Nord-Sud qui permet à plusieurs pays africains de bénéficier de l'accompagnement " pertinent" et "efficient" du Japon dans leurs efforts visant la réalisation des différents chantiers de développement.

Pour sa part, le chef de la diplomatie nipponne, a indiqué que cette 4ème réunion de suivi constitue le point de départ pour la tenue de la TICAD V en juin 2013 à Yokohama, exprimant l'engagement irréversible de son pays dans le cadre de ce processus.

Lors de cette rencontre de deux jours, la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et les actions après 2015 (post-OMD), la consolidation de la paix et de la bonne gouvernance, ainsi que les changements climatiques seront évoqués.

Initiée en 1993 par le Japon, la TICAD, dont la 4è réunion ( TICAD VI) s'est tenue à Yokohama en mai 2008 au niveau des chefs d'Etat et de gouvernement, est une initiative qui vise à apporter soutien à l'Afrique et à maintenir le programme de développement de l'Afrique au premier rang de l'agenda mondial en mobilisant le savoir et les ressources de la communauté internationale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme