Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 04.05.2012 13h33
Cameroun : l'ex-SG de la présidence Atangana Mebara acquitté dans l'affaire de l'avion présidentiel

L'ex-ministre camerounais des Relations extérieures Jean-Marie Atangana Mebara, par ailleurs ex-secrétaire général de la présidence de la République, a été acquitté jeudi des accusations dans l'affaire de l'acquisition infructueuse d'un avion présidentiel par laquelle d'autres personnalités sont aussi poursuivies par la justice.

En détention préventive depuis août 2008, soit près d'un an après son départ du gouvernement lors d'un remaniement en septembre 2007, Atangana Mebara était jugé devant le tribunal de grande instance du Mfoundi à Yaoundé pour trois chefs d'accusation portant sur le "détournement de deniers publics en coaction, complicité de deniers publics en coaction et tentative de détournement de deniers publics en coaction".

Ces accusations se rapportent à des montants de 31 millions USD, 1,5 milliard et 720 millions de francs CFA destinés à l'achat avorté et mené dans des conditions douteuses entre 2001 et 2003 d'un aéronef devant servir pour les déplacements du président Paul Biya. Après une longue audience de plus de onze heures clôturant deux ans de procès, le président du tribunal, Gilbert Schlick, a jugé l'accusé hors cause.

Jean-Marie Atangana Mebara avait déjà été acquitté pour un premier chef d'accusation à l'instruction dans le cadre de cette affaire pour laquelle, en revanche, l'ex-ambassadeur du Cameroun à Washington Jérôme Mendouga a quant à lui été reconnu coupable du détournement de la somme de 121 millions de francs CFA, initialement 720 millions de francs, et condamné à 10 ans d'emprisonnement ferme.

L'ancien secrétaire général de la présidence de la République devra cependant rester en prison, d'abord à cause des formalités administratives et ensuite il est poursuivi pour deux autres chefs d'accusation concernant, pour le principal, le détournement présumé de 4 milliards de francs CFA dans le cadre d'un autre dossier encore en instruction, a expliqué l'un de ses avocats, M. Claude Assira.

M. Assira s'est néanmoins réjoui de la décision du tribunal et s'est dit serein et confiant pour la manifestation de la vérité, une fois encore, dans le prochain procès au profit de son client.

Communément connue sous le nom de l'Albatros, l'affaire de l'achat de l'avion présidentiel a entraîné mi-avril l'interpellation de deux autres ex-barons du régime de Yaoundé, à savoir l'ex-Premier ministre Ephraim Inoni et l'ex-ministre d'Etat en charge de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, Hamidou Yaya Marafa, par ailleurs prédécesseur d'Atangana Mebara au poste de secrétaire général de la présidence de la République.

Auparavant en 2010, l'ex-directeur général de l'ex-compagnie nationale de transport aérien Cameroon Airlines (Camair) Yves-Michel Fotso avait été aussi appréhendé. D'autres noms de personnalités en liberté apparaissent dans les débats au tribunal, à l'instar de l'actuel ministre de la Défense et ex-directeur du cabinet civil de la présidence de la République Edgard Alain Mebe Ngo'o.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale
L'armée chinoise s'engage solennellement à défendre le territoire