Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 02.05.2012 08h51
Madagascar : des conférences-débats menés par la Conférence des Travailleurs malgache (CTM) pour la fête du travail

Des conférences-débats portant sur le monde du travail dans la grande île ont été menés par la Conférence des Travailleurs malgache (CTM) pour la célébration de la fête du travail à Madagascar, apprend-on du secrétaire général de la CTM José Randrianasolo, mardi à Antananarivo, la capitale malgache.

La CTM qui regroupe les syndicats de travailleursles plus représentatifs dans la grande île, a pu informer, aussi bien les employés que les employeurs, des thèmes sur le monde du travail et la situation des employés actuellement, lors de ces débats.

La fête du travail, célébrée depuis lundi dans la grande île, est une occasion de plus pour les employés de demander l' amélioration des conditions de travail dans la grande île.

Dernièrement, la transition malgache, par le biaisde son ministère de la fonction publique, du travail et des lois sociales a statué une augmentation à 100 011 Ariary pour le salaire minima d'embauche dans le secteur privé, et 101 440 Ariary dans le secteur agricole, compte tenu de la flambée de tous les prix des produits de première nécessité sur le marché. (1 dollar équivaut à 2.000 Ariary)

Quant au salaire des fonctionnaires publics, ceux ayant le salaire le plus bas ont bénéficié d'une augmentation de 15%, tandis que ceux des cadres supérieurs de 7%. Les cadres moyens bénéficient ainsi d'une hausse entre 10 à 12% depuis le mois de janvier dernier.

Selon José Randrianasolo, un système de formation professionnalisante en faveur des travailleurs sera mis en place et mis en oeuvre cette année.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale
L'armée chinoise s'engage solennellement à défendre le territoire
Une flagornerie exagérée qui vise à déstabiliser la Chine