Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 24.04.2012 08h45
L'armée soudanaise dément avoir bombardé une ville sud-soudanaise

L'armée soudanaise a démenti lundi avoir effectué un raid aérien aux alentours d'une des principales villes sud-soudanaises, qualifiant de "sans fondement" les informations relatives à un bombardement mené par les Forces armées soudanaises (FAS).

Ce démenti a été publié en réponse à des informations selon lesquelles les forces aériennes des FAS auraient bombardé plusieurs zones proches de Bentiu, la capitale de l'Etat d'Unité, au Soudan du Sud, à peine trois jours après l'annonce par Juba du retrait de ses troupes d'un champ pétrolier stratégique situé au nord de la frontière entre les deux pays.

"Ces accusations sont sans fondement", a déclaré à Xinhua le porte-parole des FAS, Al-Sawarmy Khalid. "Nous rejetons toute accusation de bombardements aériens dans l'Etat d'Unité".

"Depuis la libération de la région d'Heglig, nous n'avons pas avancé d'un seul pas sur le territoire sud-soudanais. Nous n'avons bombardé aucune région du Soudan du Sud, et nous n'avons rien à voir avec ce qui se passe dans l'Etat d'Unité", a-t-il ajouté.

D'après des informations circulant sur internet, des avions des FAS auraient procédé à des bombardements intensifs sur Bentiu et sur la ville voisine de Rubkotna. Ces attaques menées par des avions de combat Mig 29 ont débuté à 08H50 (05H50 GMT).

Trois personnes, dont un enfant, auraient été tuées dans ces bombardements.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Le Soudan et le Soudan du Sud : rien n'est plus précieux que la paix !
Un air frais venu de l'élection du nouveau président de la Banque mondiale
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN