Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 17.04.2012 08h48
Mali : le MNLA mettrait en place une administration pour concrétiser "l'indépendance de l'Azawad"

De sources concordantes proches de la rébellion touareg au Mali, le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), serait en train de mettre en place une administration afin de matérialiser "l'indépendance de l'Azawad", une indépendance rejetée de facto par la communauté internationale dès sa proclamation.

Ainsi, le MNLA procèderait maintenant à la nomination des gouverneurs de régions, des directeurs des services des douanes et de la police, etc. Les rebelles touaregs auraient également mis en exécution leur menace de fermer leurs "frontières", notamment avec le "Mali".

Cette menace avait été brandie dimanche par le Secrétaire général du MNLA, Bilal Ag Acherif, lors d'un point de presse animé à Gao. Il avait alors exhorté tous les cadres de Gao et ceux de "l'Azawad" à "se préparer pour occuper les nouveaux postes qui seront bientôt créés".

Le MNLA a également réagi à ce que ses leaders appellent "la déclaration va-t-en guerre du président intérimaire du Mali". Dans une déclaration signée le 13 avril de son Porte-parole et chargé de communication, Mossa Ag Attacher, ce mouvement met en garde contre "toute intrusion malienne sur le territoire de l'Azawad et considère que toute action militaire de la part du Mali en direction des positions de notre armée de libération nationale équivaudra à une déclaration de guerre et à une violation flagrante de la fin des opérations militaires".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?
Un « plus grand rôle » pour les économies émergentes
Assistance à l'Afrique pour qu'il puisse y naître un « mécanisme producteur du sang »