Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 17.04.2012 08h41
Madagascar : un réseau mafieux de bois de rose existe derrière le limogeage de l'ancien ministre de l'environnement (PAPIER GENERAL)

Un réseau mafieux de bois de rose existe derrière le limogeage de l'ancien ministre de l' environnementet des forêts, Joseph Randriamiharisoa, dont le décret de son licenciement a été pris par le président de la transition malgache, Andry Rajoelina, vendredi dernier, apprend-on de sources concordantes, lundi.

Joseph Randriamiharisoa, a révélé « qu'une équipe mafieuse opérant dans le dossier de bois précieux et aussi dans le traitement des bois, existe actuellement au sein de l'autorité exécutive ». J'ai été une personnalité gênante pour ce réseau mafieux et mon limogeage était prévisible », a-t-on indiqué dans le quotidien Ma-Laza du lundi.

«C'était prévu et le président de la transition ne pouvait pas faire autrement depuis que des mesures d'assainissement de la filière bois de rose avaient été mises en oeuvre, notamment le trois Z (zéro stock, zéro circulation, zéro exportation)», a rapporté le quotidien Tribune, lundi.

« Joseph Randriamiharisoa était considéré comme le grain de sable qui empêche la machine à sous du bois de rose de tourner », a-t-on précisé dans la Tribune.

Concernant l'arrêté numéro 074/2012 du 18 janvier 2012 relatif à l'autorisation de l'exploitation de tous les produits forestiers dont le bois de rose et le bois d'ébène, et qui serait le motif de son limogeage, le concerné a affirmé dans Tribune que, « cet arrêté et toutes les interprétations qu'on lui a donné, appuyé par une partie de la société civile, ayant induit par la suite une partie de la communauté internationale, ne sont qu'un prétexte pour m'écarter, car je dérange ».

Les assainissements que j'ai apportés n'ont pas plu à certains, a-t-il révélé. Pour moi les critiques portées sur les arrêtés et les notes de service que j'ai prisne sont que des alibis pour masquer les réalités des choses, a-t-il fait savoir dans Ma-Laza.

Concernant le limogeage de l'ancien ministre, l'ancien président malgache, le professeur Zafy Albert, a indiqué dans une lettre adressée au Premier ministre, Omer Beriziky, rendue publique par Tribune, qu'« au vu de la pratique mafieuse de Andry Rajoelina, de son entourage et de nombreux membres du gouvernement dans l'affaire de bois de rose, c'est le président de la transition et la majorité des membres du gouvernement qui doivent aussi être démis ».

Notons que Rajoelina a pris le décret n°2012-495 le vendredi dernier portant le limogeage du ministre de l'environnement et des forêts, Joseph Randriamiharisoa », et pris en même temps le décret n°2012-496 portant la désignation du Premier ministre comme intérim de ce ministère jusqu'à la nouvelle nomination.

Pour motif de limogeage, Rajoelina qualifiait l'arrêté numéro 074/2012 du 18 janvier 2012 pris par Joseph Randriamiharisoa, d' acte constituant une violation flagrante du décret n° 2010/141 du 24 Mars 2010 qui interdit la coupe, l'exploitation et l' exportation de bois de rose et bois d'ébène à Madagascar.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?
Un « plus grand rôle » pour les économies émergentes
Assistance à l'Afrique pour qu'il puisse y naître un « mécanisme producteur du sang »