Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 12.04.2012 13h34
Le Premier ministre ivoirien appelle à "tourner la page des larmes et des douleurs"

Le Premier ministre ivoirien Jeannot Ahoussou Kouadio a appelé les Ivoiriens à "tourner la page des larmes et des douleurs" mercredi à Abidjan à la date anniversaire de la fin de la crise post-électorale qui a fait au moins 3.000 morts en Côte d'Ivoire.

"Oui, il nous faut résolument tourner la page des larmes et des douleurs, de la violence et de la désunion pour écrire résolument les nouvelles pages de la paix et de la prospérité", a déclaré M. Ahoussou Kouadio à l'ouverture d'un conseil des ministres.

La violente crise post-électorale déclenchée après le scrutin présidentiel de novembre 2010 a pris fin le 11 avril dernier avec la défaite militaire de l'ex président Laurent Gbagbo.

"Aujourd'hui encore, nous voulons renouveler notre engagement et celui des membres du gouvernement à servir, avec désintéressement et amour, le vaillant peuple de Côte d'Ivoire qui a tant souffert et qui espère une Côte d'Ivoire de progrès, de paix et de justice", a poursuivi le Premier ministre après avoir demandé une minute de silence pour les victimes de la crise post- électorale.

Pour le Premier ministre, "le véritable combat qui vaille aujourd'hui la peine d'être mené, c'est le combat du développement économique, social et culturel de la Côte d'Ivoire".

"La relative embellie que connait notre pays ne doit pas nous faire oublier le gouffre d'où il sort, cela doit plus que tout nous amener à davantage de travail et d'effort pour relever notre pays", a-t-il recommandé.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Un « plus grand rôle » pour les économies émergentes
Assistance à l'Afrique pour qu'il puisse y naître un « mécanisme producteur du sang »
Commentateur du Quotidien du Peuple : soutenons fermement la juste décision du Comité central du PCC