Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 30.03.2012 13h25
Togo : La visite du président ghanéen achevée sur des engagements de renforcement des relations bilatérales

La visite officielle du chef de l'Etat ghanéen, John Atta-Mill, jeudi dans la capitale togolaise s'est achevée sur des engagements pour le renforcement des liens entre les deux pays marqués de nouveaux programmes et une appréciation de la situation interne du Togo et du Ghana ainsi que de la sous-région, a noté l'agence Xinhua.

Dans un communiqué, les présidents togolais et ghanéen, Faure Gnassingbé et John Atta-Mills, se sont félicités du "climat de bon voisinage" entre leurs pays et se sont engagés à "mobiliser leurs énergies et leurs ressources" pour améliorer le bien-être de leurs peuples à travers la poursuite et la réalisation des projets et programmes mutuellement bénéfiques.

Ils se sont accordés sur la nécessité de continuer à œuvrer à l'accroissement des échanges commerciaux entre les deux pays. Ils ont apprécié le niveau de développement des échanges commerciaux et ont appelé à un "engagement plus conséquent" des opérateurs économiques à promouvoir de manière significative les activités économiques porteuses de développement pour le Togo et le Ghana.

Sur le plan interne, Faure Gnassingbé a fait part des réformes institutionnelles et constitutionnelles en cours dans son pays et a assuré John Atta-Mills de la tenue des élections législatives avant la fin de l'année 2012.

John Atta-Mills a, de son côté, informé le président togolais des avancées enregistrées par son pays au cours de son mandat et de sa "détermination à organiser" la prochaine élection présidentielle de décembre 2012 "de façon libre, transparente et sans violence".

En perspective, les deux présidents ont indiqué la nécessité de l'accélération de la mise en œuvre d'un projet d'eau potable entre les deux pays afin de satisfaire les besoins de leurs populations.

Le président togolais a, au cours des échanges, renouvelé l'intérêt de son pays pour le projet conjoint de construction d'un barrage au nord du Ghana. Dans ce domaine énergétique, les deux présidents se sont félicités des efforts engagés dans le cadre de l'interconnexion électrique entre leurs pays et ont instruit d'étudier la possibilité de réaliser des projets complémentaires.

Faure Gnassingbé et John Atta-Mills ont évoqué également la question de la criminalité transfrontalière organisée et la piraterie en mer, et ont convenu de renforcer la coopération existante afin d'endiguer ce fléau. Ils ont annoncé la tenue d'une réunion des ministres en charge de la sécurité des deux pays à Accra au cours de l'année et qui sera élargie à leurs homologues de la sous-région.

Sur le plan sous-régional, Faure Gnassingbé et John Atta-Mills ont fait état de la "conduite exemplaire de l'alternance démocratique" au Sénégal et ont aligné leur position sur celle de la CEDEAO relative au rétablissement de l'ordre constitutionnel au Mali pour la poursuite harmonieuse du processus électoral dans ce pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine