Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 30.03.2012 08h31
Côte d'Ivoire : départ d'Ouattara d'Abidjan pour Bamako

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a quitté Abidjan jeudi peu après 10h (locale et GMT) pour Bamako, la capitale malienne où, en compagnie d'autres chefs d'Etat ouest africains il doit rencontrer la junte militaire qui a renversé le 22 mars le président Amadou Toumani Touré.

Mardi à Abidjan, lors d'un sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de la CEDEAO sur le Mali, les participants ont décidé d'envoyer une délégation de "haut niveau" pour permettre le retour à l'ordre constitutionnel dans le pays.

La délégation conduite par le président en exercice de la CEDEAO, le président Ouattara, est composée des présidents du Liberia, du Niger, du Burkina Faso, du Bénin et du Nigeria.

Avant l'arrivée de la délégation de "haut niveau", les chefs d'état-major du Bénin, de la Côte d'Ivoire, du Niger, du Nigeria, du Sénégal et du Togo ont été dépêchés mercredi à Bamako pour "sensibiliser" la junte militaire sur la nécessité d'un retour "immédiat" à l'ordre constitutionnel et de "l'informer" des "possibles sanctions" auxquelles elle s'expose.

La réunion d'Abidjan a "suspendu" le Mali des instances de décision de la CEDEAO jusqu'au rétablissement de l'ordre constitutionnel.

Elle a condamné "sans équivoque" le renversement d'Amadou Toumani Touré et "dénié" toute forme de légitimité au Comité national de redressement de la démocratie et de rétablissement de l'Etat (CNRDRE, junte militaire).

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine