Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 15.03.2012 08h46
Madagascar: 80 milliards d'Ariary de manque à gagner pour justifier la hausse des tarifs de l'électricité

Le ministère de l'énergie de la transition malgache a avancé un manque à gagner de 80 milliards d'Ariary (1 dollar équivaut à 2.000Ariary) depuis l' année 2009 pour justifier la hausse des tarifs de l'électricité, apprend-on du communiqué officiel du gouvernement reçu mercredi matin.

Suite aux grognements des consommateurs malgaches concernant la hausse des tarifs del'électricité de 18% pour ceux qui consomment plus de 25Kwh, la société d'Etat malgache fournisseur d' eau et d'électricité (Jirama) a expliqué que ces formules d' ajustement des tarifs se traduisent à travers l'évolution de certains paramètres qui spécifient les coûts engagés dans les activités du secteur électricité.

Ces paramètres concernent ainsi les cours des devises dont du dollar et de l'euro auxquelles sont libellés les coûts, du prix du gasoil ainsi que de l'Indice des prix à la consommation.

Les tarifs de l'électricité auraient dû être ajustés depuis l' année 2009 afin de compenser la hausse considérable de ces paramètres. Seulement, compte tenu de la situation sociopolitique qui prévaut à Madagascar, il a été décidé d'accorder, en mois d' avril 2009, une baisse de 10% des tarifs afin de tenir compte des difficultés que traversait le peuple, a précisé la Jirama.

Aucun ajustement des tarifs n'a été opéré depuis, alors que lesdits paramètres économiques ont tous évolué à la hausse et qui a engendré un manque à gagner estimé à plus de 80 milliards d' Ariary sur la « recette électricité».

Toutefois, afin de préserver les couches de la population les plus vulnérables et de préserver la compétitivité des industriels, l'ajustement de prix n'est pas intégralement appliqué à tous les abonnés mais seulement à ceux qui consomment plus de 25Kwh.

Notons que la Jirama tient le monopole de la fourniture d' électricité à Madagascar. D'autres solutions comme l'éolienne, l' énergie solaire ainsi que l'utilisation des groupes électrogènes sont déjà disponibles dans la grande île mais elles demeurent toutefois trop chères pour les simples citoyens. La solution alternative reste les lampes à pétrole et les bougies.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 14 mars
Sélection du Renminribao du 14 mars
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation
Des sessions pas comme les autres
Les dépenses militaires de l'Asie