Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 14.03.2012 16h38
Bissau/présidentielle : aucun acte de violence ne sera toléré (ministre de l'Intérieur)

« Nous n'allons tolérer aucun acte de violence de nature à perturber le processus électoral », a déclaré Fernando Gomes, ministre de l'Intérieur suite à sa rencontre avec un émissaire américain, M. Russels Hanks.

« Nous resterons vigilants, car c'est la volonté populaire exprimée à travers les urnes qui va prévaloir », a-t-il ajouté. Le gouvernement, a-t-il expliqué, prendra toutes ses dispositions afin que le scrutin se déroule dans le calme et dans la transparence.

« Quiconque essaye de truquer les élections ou d'inverser les résultats électoraux au profit d'un autre candidat qui ne serait pas le vainqueur, le paiera cher », a-t-il affirmé.

L'émissaire américain a été reçu mardi par Fernando Gomes alors que des rumeurs circulent sur la présence d'une frégate américaine dans les eaux erritoriales de Bissau. Ces rumeurs n' ont pas été confirmées ni infirmées du côté américain ou du côté bissau-guinéen.

Depuis le début de la campagne électorale, le 2 mars, aucun incident majeur n'a été signalé entre les neuf candidats en lice pour la présidentielle qui doit désigner le successeur de Malam Bacai Sanha, décédé en janvier.

Le Parti de la Rénovation Sociale (PRS) de Koumba Yala a tenu une conférence de presse mardi pour dénoncer la préparation de fraude massive par le PAIGC de Carlos Gomes Junior, un des favoris du scrutin.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 14 mars
Sélection du Renminribao du 14 mars
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation
Des sessions pas comme les autres
Les dépenses militaires de l'Asie