Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 10.03.2012 10h05
La justice guinéenne se prononce en faveur de la libération des présumés auteurs de l'attaque contre la résidence d'Alpha Condé

Une dizaine de personnes interpellées suite à l'attaque de la résidence du président Alpha Condé dans la nuit du 19 juillet 2011 pourraient être libérées vendredi, a appris Xinhua de source judiciaire.

Cette décision résulterait d'un "non lieu'' prononcé par la justice guinéenne en faveur de ces personnes, dans le cadre de cette affaire qui continue de défrayer la chronique dans la capitale.

Le parquet général avait annoncé à l'ouverture des assises que le dossier relatif à l'attaque contre la résidence du chef de l'Etat guinéen sera traité comme additif lors de ces audiences qui ont débuté il y a environ trois semaines.

C'est sans doute dans la logique de l'ouverture imminente du procès des présumés auteurs de cette attaque que ce groupe composé d'une dizaine de personnes aurait bénéficié d'un "non lieu'' qui signifie tout simplement leur libération, selon nos sources.

En attendant la diffusion de la liste des bénéficiaires de cette décision judiciaire, Xinhua a pu cependant apprendre que les personnes concernées par cette décision sont pour la plupart des civils.

Il conviendrait de signaler que ce sont près de 58 personnes qui ont été arrêtées au lendemain de cette tentative d'assassinat qui a visé le chef de l'Etat guinéen. Parmi ces personnes interpellées figurent des officiers de l'armée, dont des proches de l'ancien président de la Transition le général Sékouba Konaté, ainsi que des civils dont des hommes d'affaires libanais.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 9 mars
Principales nouvelles du 9 mars
La Chine vote contre un prétexte pour la guerre
Même Poutine, mêmes vieilles politiques ?
Le rééquilibrage des relations extérieures de la Russie