Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 07.03.2012 15h46
Guinée: la commission de suivis du code de bonne conduite des partis interpelle le président pour la finalisation de la transition

La commission de suivi du code de bonne conduite des partis politiques et le cadre de concertation des femmes et filles des partis politiques, ont interpellé mardi le président guinéen Alpha Condé, de mettre en place des mesures nécessaires afin de finaliser la transition politique entamée depuis 2010, suite au changement de régime survenu en Guinée.

Dans une déclaration publique, le porte-parole de la commission, Patrice Camara a lancé un vibrant appel au chef de l'Etat de prendre "toutes ses responsabilités en vue de la finalisation de la transition politique et institutionnelle de manière consensuelle, inclusive et apaisée".

De même, il a invité les acteurs politiques guinéens à promouvoir un esprit républicain par l'instauration d'un climat de confiance, de paix et de dialogue constant dans la résolution des problèmes, avant, pendant et après les élections législatives, conformément au code de bonne conduite librement signé entre eux.

"Nous exhortons les acteurs politiques et sociaux à placer l'intérêt de la Guinée au-dessus de tout autre intérêt, afin d'aboutir à un consensus qui permette de sortir le pays de la transition qui n'a fait que trop duré", a déclaré M Camara. Pour lui, sa structure est inquiète de la stabilité politique économique et d'une paix durable, gage de tout développement socioéconomique pour le pays.

Raison pour laquelle, il a mentionné l'importance du dialogue et du consensus dans la résolution des démêlés entres les différentes tendances politiques du pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 7 mars
Principales nouvelles du 6 mars
Le rééquilibrage des relations extérieures de la Russie
Plutôt une réforme imparfaite qu'une crise !
La victoire de Poutine devrait favoriser les relations sino-russes (COMMENTAIRE)