Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 22.02.2012 07h55
Tunisie: La Russie ne participera pas à la conférence internationale sur la crise en Syrie

"La Russie ne participera pas à la conférence internationale sur la crise en Syrie prévue vendredi 24 février 2012 en Tunisie", a rapporté mardi le site d'information "Tunisie Numérique" citant un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

Le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch a précisé dans le communiqué que la partie russe n'a pas été informée "ni de la composition de ses participants ni de son ordre du jour, mais ce qui est le plus important : l'objectif de cette initiative n'est pas clair ", toujours selon "Tunisie Numérique".

Compte tenu de ces circonstances, a ajouté M. Loukachevitch dans le communiqué, "nous ne voyons pas de possibilité de participer à la conférence de Tunis" sachant que Moscou "a l'impression qu'il s'agit de former une coalition internationale (...) afin de soutenir une partie d'un conflit intérieur contre l'autre".

Le responsable russe a également évoqué dans ce communiqué les invités à la conférence internationale de Tunis sur la crise syrienne admettant qu' "on a invité en Tunisie des groupes séparés d'opposition, alors que des représentants du gouvernement syrien n'ont pas été invités", a encore rapporté le site d'information tunisien.

Selon M. Loukachevitch, "cela veut dire que les intérêts d'une grande partie de la population de la Syrie, qui soutient les autorités, ne seront pas représentés" et "dans ce cas, il est peu probable que cette conférence puisse aider à commencer un dialogue national syrien visant à trouver des solutions pour surmonter la crise intérieure".

Parallèlement à la décision russe de ne pas participer à la conférence internationale de Tunis baptisée "Conférence des amis du peuple syrien", le ministre tunisien des Affaires étrangères M. Rafik Abdessalem avait récemment déclaré à la presse que "la Tunisie a insisté que la présence de représentants de la Chine et de la Russie demeure parmi les conditions essentielles de la tenue de ce Congrès international sur la Syrie".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 21 février
Nouvelles principales du 21 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?