Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 19.02.2012 13h30
Le prochain sommet de l'UMA se tiendra en Tunisie avant fin 2012 (SYNTHESE)

Plusieurs recommandations ont sanctionné les travaux de la 30ème réunion des ministres des Affaires étrangères des cinq pays de l'Union du Maghreb Arabe (UMA), tenue samedi à Rabat.

Le secrétaire général de l'UMA, Habib Ben Yahya, les ministres des Affaires étrangères du Maroc Saad Dine El Othmani, de l'Algérie Mourad Medelci, de la Tunisie Rafik Abdessalam et de la Libye, Achour Ben Khayal, et l'ambassadeur de Mauritanie à Rabat ont ainsi recommandé d'intensifier les coordinations et les consultations dans le cadre de la tenue de la prochaine réunion du Dialogue en méditerranée (5+5), qui se tiendra en Italie la semaine prochaine.

Ils ont également convenu de tenir la prochaine session du Conseil en Tunisie avant fin 2012 et de convoquer en Algérie une réunion des pays membres de l'UMA consacrée aux questions sécuritaires.

La Tunisie, en sa qualité de pays hôte du prochain sommet, se chargera de mener les concertations entre les cinq pays de l'UMA afin de fixer la date du sommet, en tenant compte des agendas de certains pays maghrébins où des élections sont prévues durant l'année en cours, a précisé M. Ben Khayal.

S'exprimant à l'ouverture de cette réunion, le ministre tunisien des Affaires étrangères, Rafik Abdessalam, a affirmé que la tenue de cette réunion constituera, sans nul doute, un tournant crucial dans le processus d'intégration et de complémentarité maghrébines, grâce à notre volonté et notre détermination sincères, mais aussi la vision claire que nous avons de l'action commune pour développer et dynamiser les structures de l'UMA.

Pour sa part, le ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a indiqué que les pays du Maghreb sont appelés à l'activation des structures et des institutions de l'UMA, à la consécration du principe de la complémentarité et d'intégration économique, selon une approche pragmatique et évolutive, qui inaugure une étape nouvelle de l'action régionale commune.

Le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération, Saad Edine El Othmani, a quant à lui, fait savoir que son pays érige l'intégration maghrébine en priorité constitutionnelle et nécessité stratégique, dont l'impératif est dicté par la prolifération des groupements régionaux et les aspirations croissantes des peuples maghrébins à la consécration des liens séculaires de fraternité ainsi que par la communauté de l'histoire, de la civilisation et du destin.

Le secrétaire général de l'UMA, Habib Ben Yahya, a de son côté, passé en revue les principales activités de l'Union, appelant à l'instauration d'une feuille de route qui s'articule autour de 4 axes : la ratification de l'accord de libre-échange, l'engagement du secrétariat général à résoudre la problématique des règles d'origine, la tenue de l'assemblée constitutive de la Banque maghrébine d'investissement et du commerce extérieur, et la mise en oeuvre de la stratégie maghrébine pour la prise en charge des problèmes des jeunes en matière d'emploi et de formation.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 17 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?