Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 19.02.2012 10h56
Côte d'Ivoire : ouverture de la campagne pour les élections législatives partielles

La campagne pour les élections partielles du scrutin législatif du 11 décembre dernier en Côte d'Ivoire s'ouvre officiellement ce samedi, a annoncé la Commission électorale indépendante (CEI).

La campagne s'ouvre "samedi 18 février 2012 à 00 h (locale et GMT) pour les élections législatives partielles", indique un communiqué du président de la CEI, Youssouf Bakayoko.

La campagne durera sept jours et s'achèvera le "vendredi 24 février 2012 à minuit".

Les élections législatives partielles sont prévues le 26 février dans 12 circonscriptions.

Elles se déroulent dans 11 circonscriptions qui ont vu leurs résultats invalidés par le Conseil Constitutionnel et dans une autre circonscription où le vote n'avait pu avoir lieu le 11 décembre en raison du décès d'un candidat.

Youssouf Bakayoko a appelé les candidats à "faire preuve de civisme, de discipline et de sagesse".

Au total, 205 circonscriptions pour 255 sièges sont concernées par l'élection des députés.

A l'issue du scrutin du 11 décembre, les résultats provisoires publiés par la CEI donnaient le Rassemblement des républicains ( RDR, d'Alassane Ouattara) vainqueur avec 127 députés sur 254 sièges pourvus.

Les résultats de 66 circonscriptions ont été contestés devant le Conseil constitutionnel qui en a annulé 11.

Vendredi, le patron de l'Opération des Nations unies en Côte d' Ivoire (Onuci), Bert Koenders, a rendu public son rapport de " certification" du scrutin du 11 décembre.

La "certification" de M. Koenders est "partielle" et porte sur les résultats de 193 circonscriptions qui n'ont pas été annulés par le Conseil constitutionnel.

"Je suis en mesure de garantir que toutes les conditions nécessaires à la tenue d'élections ouvertes, libres, justes et transparentes sont réunies à toutes les étapes des élections législatives", avait déclaré Bert Koenders lors d'une conférence de presse.

Selon M. Koenders, dans ces circonscriptions, bien qu'il y ait eu des "incidents", les élections se sont déroulées dans la "paix" et le processus électoral, "dans son ensemble", a été "inclusif, libre, équitable et transparent".

Il avait estimé, en attendant son appréciation globale après les élections partielles, que les élections législatives constituaient "un pas important dans l'enracinement démocratique" en Côte d'Ivoire.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 17 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?