Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 16.02.2012 13h46
Les jeunes d'Afrique de l'ouest s'engagent à promouvoir la libre circulation des personnes

Des jeunes issus des pays membres de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest (CEDEAO) se sont engagés mercredi à Abidjan à promouvoir la libre circulation des personnes dans la sous-région.

Les délégués de jeunesse réunis dans le cadre d'un séminaire de renforcement des capacités ont plaidé pour la mise en oeuvre d' actions concrètes visant à lever les entraves à la circulation dans l'espace CEDEAO.

Selon le président de l'ONG « Fraternité Solidarité Jeunesse Côte d'Ivoire » (FSJCI) Laurent Stanislas Yao, la mobilité intra régionale n'est pas effective à ce jour, en dépit d'une approche commune des pays.

"Le traité révisé de la CEDEAO stipule que les citoyens CEDEAO ont droit d'entrée, de résidence et d'établissement dans les pays de la sous-région. Les états membres doivent s'atteler à reconnaître ces droits aux citoyens de la communauté sur leurs territoires respectifs", a estimé M. Yao dont la structure est l' initiatrice de la rencontre internationale.

A en croire le président de la FSJCI, les tracasseries routières et frontalières constituent les principales entraves à la mobilité des citoyens de plusieurs pays.

"Ces tracasseries se traduisent par le racket systématique des voyageurs ayant ou non leur titre de voyage, et cette pratique se ressent plus dans les pays en crise ou sortant de crise à cause du nombre pléthorique des barrages routiers", a relevé Laurent Stanislas Yao.

Celui-ci a déploré l'ignorance des droits et des textes régissant la libre circulation dans l'espace CEDEAO par les citoyens de la communauté, et plaidé pour qu'une attention particulière soit accordée à ces "dérives", s'adressant notamment aux jeunes "qui représentent frange de la population qui a le plus fort taux de mobilité".

L'atelier qui durera trois jours devra donner aux participants de proposer des stratégies concrètes permettre de contribuer efficacement à la sensibilisation et à la promotion de la libre circulation dans la sous-région ouest africaine.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 14 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?