Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 14.02.2012 10h37
Tunisie: Concrétiser le financement chinois d'un centre hospitalo-universitaire

A la lumière des priorités de la Tunisie en matière de réduction des disparités régionales au niveau de l'infrastructure sanitaire et des moyens humains, le gouvernement tunisien vient d'exprimer le vœu "de voir se concrétiser dans les meilleurs délais" le projet de création d'un nouveau centre hospitalo-universitaire à Sfax (Centre du pays) "que se propose de financer le gouvernement chinois", a rapporté lundi le site Information Tunisie Numérique.

Ce souhait a été formulé le week-end dernier lors d'un entretien entre Dr Abdellatif Mekki ministre tunisien de la Santé et M. Huo Zhengbe ambassadeur de la République populaire de Chine en Tunisie, a indiqué la même source, ajoutant que l'entretien a permis d'examiner l'état de la coopération entre les deux pays dans le domaine médico-sanitaire et d'explorer les moyens de lui imprimer un nouvel élan.

Pour sa part, le diplomate chinois a mis en exergue la volonté de son pays de faire des relations tuniso-chinoises un modèle de réussite d'une coopération Sud-Sud ciblée et utile, faisant part de la disposition de Pékin à contribuer au développement des régions sanitaires du Nord-Ouest de la Tunisie au plan infrastructure et humain.

Plusieurs équipes de médecins chinois exercent dans les gouvernorats de Sidi Bouzid, Jendouba et Tunis, "en attendant le déploiement prévu d'une autre équipe à Béja, apportant leur savoir-faire dans différentes spécialités médicales dont l'acupuncture", a encore indiqué Tunisie Numérique.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 13 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?