Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 07.02.2012 11h19
Côte d'Ivoire : un ministre réclame des efforts "incisifs" dans la lutte contre les mutilations génitales

La ministre ivoirienne de la Famille, de la Femme et de l'Enfant, Raymonde Goudou Coffie, a demandé lundi à Abidjan des efforts "incisifs" et "supplémentaires " dans la lutte contre les mutilations génitales féminines dans le pays.

Mme Coffie qui intervenait à l'occasion de la célébration de la journée internationale consacrée à la lutte contre ce fléau a plaidé pour une responsabilisation des communautés en vue de dénoncer les auteurs des mutilations.

"Certes des progrès ont été enregistrés, mais il y a encore beaucoup d'actions à mener face à l'ampleur du fléau", a noté la ministre, relevant que l'excision pratiquée dans plusieurs régions du pays constitue une violation "fondamentale" des droits humains.

"Le gouvernement fera preuve de fermeté et de rigueur pour éradiquer les mutilations génitales féminines et restaurer l' intégrité et la dignité de la petite fille et de la femme", a-t- elle assuré.

La journée mondiale de lutte contre les mutilations génitales féminines est organisée le 6 février de chaque année dans le monde.

Selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé ( OMS), entre 130 et 140 millions de femmes ont subi une forme quelconque de mutilation génitale.

La Côte d'Ivoire est l'un des pays d'Afrique les plus touchés par la pratique de l'excision et l'on estime à 36% le nombre de femmes excisées dans le pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 6 février
Sélection du Renminribao du 6 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?