Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 27.01.2012 13h59
Il faut simplifier l'administration fiscale en Afrique (rapport)

Les pays africains devraient rendre l'administration de la Taxe à valeur ajoutée (TVA) claire, simple et directe pour attirer plus d'investisseurs étrangers, car les structures fiscales actuelles dissuadent les investissements, a déclaré mercredi à Nairobi l'entreprise de consulting mondiale PwC dans un rapport.

"La multiplicité des systèmes de TVA en Afrique expose les multinationales aux risques fiscaux, aux erreurs et aux irrégularités dans l'application de la loi", a déclaré le rapport intitulé "Vue d'ensemble de la TVA, 2011".

"Un accord potentiellement lucratif en Afrique peut facilement devenir amère si les parties ne prennent pas en considération la responsabilité potentielle de l'enregistrement de la TVA ou de la structure basique de la TVA dans le pays concerné", a déclaré Rajesh Shah, partenaire en fiscalité à PwC Kenya.

Le rapport a été rédigé par les spécialistes de la TVA de PwC dans 27 pays africains, dont le Botswana, le Ghana, le Kenya, le Lesotho, Madagascar et l'Afrique du Sud. Le rapport se base sur les lois en vigueur au 31 juillet 2011.

D'après M. Shah, de nombreuses multinationales rencontrent deux difficultés majeures lors de transactions en Afrique. D'une part, les lois sur la TVA s'avèrent être complexes dans la plupart des pays; d'autre part, ces entreprises doivent faire avec différentes règles dans une multiplicité de juridictions". Résultat: ces difficultés peuvent devenir onéreuses et décourager les investissements.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Prochaine visite en Chine de Mme Merkel
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?