Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 10.01.2012 10h33
Le Maroc réitère sa position arabe et africaine (SYNTHESE)

Le nouveau ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération, Saad-Eddine El Othmani, a réitéré la position du Maroc sur plusieurs questions qui intéressent le monde rabe et africain en soulignant l'importance d'approfondir les relations existant entre le Maroc et les pays arabes et africains, particulièrement sur les plans économique et culturel.

S'exprimant lundi à Rabat en recevant séparément les ambassadeurs arabes et africains accrédités au Maroc, M. El Othmani a indiqué que le renforcement des liens de coopération avec les pays du Sud a toujours occupé une place centrale dans les options stratégiques du Maroc, qui joue un rôle d'avant-garde pour l'unité du continent africain.

Dans ce sens, le chef de la diplomatie marocaine a déclaré que le Maroc place l'Afrique, son continent d'appartenance, au coeur de son action extérieure. C'est pourquoi, le royaume compte défendre en priorité les intérêts de l'Afrique au sein du Conseil de sécurité de l'ONU dont il est membre non permanent pour une durée de deux ans.

Le Maroc oeuvrera lors de son mandat au Conseil de sécurité de l'ONU (2012-2013) à défendre les intérêts et les aspirations des pays africains en tenant compte des principes d'ouverture et de coopération, a-t-il assuré.

Il a souligné que le développement économique et social du Maroc est lié à celui du continent africain, relevant que l'action du royaume s'articule autour de quatre axes primordiaux, à savoir la formation des cadres, l'assistance technique, la coopération économique et financière et la coopération humanitaire.

M. El Othmani a indiqué que le développement des relations entre le Royaume et l'Afrique procède d'une volonté politique manifeste, soulignant que l'intensité de cette coopération reflète l'importance de la profondeur stratégique du voisinage africain dans la politique extérieure marocaine.

Le ministre a, dans ce sens, rappelé que la vision stratégique du Maroc dans sa politique africaine privilégie éminemment le volet économique, qui est régi par un cadre juridique comprenant plus de 480 accords de coopération. Cette coopération connaît également une implication du secteur privé dans les différentes initiatives gouvernementales en direction du continent.

En effet, du fait d'un contexte international marqué par l' intensification de la concurrence sur les marchés du Nord, le marché africain pourrait constituer une niche stratégique pour les entreprises nationales, compte tenu de sa taille potentielle, appelée à gagner en importance avec les efforts déployés par la communauté internationale en faveur du développement du continent africain.

Le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération a également appelé au renforcement des relations interarabes pour faire de la région non seulement un espace de libre-échange, mais aussi un cadre participatif et d'intégration élargie englobant toutes les questions stratégiques, politiques et de droits de l'Homme.

"Il importe d'orienter ces rapports vers les domaines d'excellence que partagent le Maroc avec ses partenaires en vue de drainer davantage d'investissements, renforcer le commerce bilatéral et de réaliser des projets de développement au service des intérêts communs", a-t-il indiqué.

M. El Othmani a également mis l'accent sur l'attachement du Maroc à son appartenance maghrébine en tant qu'option stratégique. L'appel du diplomate marocain répond à cet objectif de contribuer à l'édification d'une économie maghrébine compétitive et intégrée, à réaliser des projets mixtes, à promouvoir les échanges commerciaux intermaghrébins et à renforcer les investissements et la circulation des biens et des capitaux entre les pays de l'UMA ( Union du Maghreb Arabe), qui regroupe l'Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 9 janvier
Sélection du Renminribao du 9 janvier
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?
Faire de plus grands efforts pour pouvoir parvenir au niveau mondial des classes moyennes