Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 05.01.2012 11h03
RDC : une quarantaine de civils tués par les FDLR à Shabunda au Sud-Kivu

Les rebelles Hutu rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) ont tué de lundi à mardi une quarantaine de civils, dans trois localités du territoire de Shabunda, dans la province du Sud-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), ont indiqué mercredi des sources locales contactées au téléphone.

"L'attaque des FDLR est une action de représailles contre les populations civiles qu'elles accusent de collaborer avec les forces d'autodéfense locales, les Raïa Mutomboki", on-t-elles indiqué.

Shabunda, rappelle-t-on, est riche en ressources minières, notamment en or, cassitérite, améthyste et wolframite. Cette richesse a attiré les FDLR qui y sont installées en maîtres, tirant leurs revenus de ces richesses, et par la même occasion, terrorisant les populations locales.

Depuis le départ en formation des unités des Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC), les FDLR ont repris certaines localités, créant une insécurité caractérisée notamment par des prises d'otages, des rançons, des attaques à mains armées sur les populations, ainsi que des viols et autres types de violence.

Les jeunes du territoire de Shabunda se sont organisés en groupes d'auto-défense Maï Maï (Raia Mutomboki) qu'ils estiment comme seul moyen de défendre leur territoire et ainsi garantir 'leur sécurité.

Depuis le mois d'août 2011, des combats acharnés s'y observent entre les Raia Mutomboki et les FDLR.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Nouvelles principales du 4 janvier
Sélection du Renminribao du 4 janvier
Faire de plus grands efforts pour pouvoir parvenir au niveau mondial des classes moyennes
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine