Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 25.12.2011 12h45
RDC : le président autoproclamé Tshisekedi "prête serment" à sa résidence

L'opposant Etienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS, parti d'opposition en RDC), président autoproclamé, a "prêté serment" vendredi chez lui, non pas au stade des Martyrs de Kinshasa où la cérémonie était prévue.

Au quartier de Limete 10ème rue où se trouve la résidence de M. Étienne tshisekedi, les véhicules de la police et les jeep de la Garde républicaine (GR) patrouillent en permanence pour empêcher tout entrée et toute sourtie, affirme un membre du directoire de l'UDPS joint au téléphone.

Serge Mayamba, secrétaire national de l'UDPS chargé des relations avec les forces politiques et sociales, a indiqué que M. Tshisekedi est dans une situation de résidence surveillée.

Depuis vendredi matin, des tirs d'armes automatiques sont entendus dans les communes de Kasa-Vubu, Kalamu et Limete proches du stade de Martryrs. Des échauffourées ont été signalées entre les partisans de l'UDPS et les forces de l'ordre au niveau du rond point "Victoire", au centre-ville de Kinshasa, et aux environs du stade des Martyrs.

Selon des témoins, des éléments de la Garde républicaine et de la police, postés depuis quelques jours devant le stade des Martyrs avec un dispositif militaire important, font usage des gaz lacrymogène et tirent à balle réelle pour empêcher les militants de l'UDPS d'accéder à ce stade. Depuis mercredi, des tracts circulent à Kinshasa et ses environs, appelant les habitants à se rendre en masse au stade des Martyrs pour assister cette cérémonie de prestation de serment de Tshisekedi.

Pour éviter toute tentative de mouvement vers le stade des Martyrs, les autorités ont déployé depuis lundi un impressionnant dispositif de sécurité, dont des chars de combat et des véhicules lance eau, sur les points et avenues conduisant vers le stade.

M. Tshisekedi s'était autoproclamé président de la République après avoir rejeté les résultats provisoires de l'élection présidentielle du 28 novembre, publiés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) le 9 décembre 2011.

Selon les résultats proclamés par la CENI et confimés par la Cour suprême de justice, Joseph Kabila a remporté 48,95% des voix expriées, contre 32,33% pour Tshisekedi.

Joseph Kabila a prêté le serment constitutionnel le 20 décembre.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine :lancement d'un satellite de télédétection à haute résolution
Nouvelles principales du 23 décembre
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis