Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 23.12.2011 10h59
Tunisie: grandes lignes de la déclaration du nouveau gouvernement

Le nouveau gouvernement tunisien va gérer les affaires de l'Etat tunisien dans un consensus national qui impliquera les différentes forces politiques, la société civile et le peuple tunisien dans le cadre de la transparence et suivant une vision prospective et ouverte, a souligné jeudi Hamadi Jebali, nouveau Premier ministre tunisien.

Le nouveau chef du gouvernement tunisien s'est intervenu lors d'une séance plénière de la Constituante consacrée à l'adoption de la composition du nouveau gouvernement proposé par lui-même.

Présentant la composition de son gouvernement pour son adoption par l'Assemblée, M. Jebali a précisé que "la Tunisie est face à des moments historiques puisque le peuple tunisien va donner sa confiance, via leurs représentants, dans un gouvernement qui sera pour la première fois légitime et élu".

Selon M. Jebali, les familles démunies et nécessiteuses en Tunisie "bénéficieront d'un intérêt particulier de la part du prochain gouvernement qui optera pour l'augmentation de la valeur de la prime mensuelle accordée à cette catégorie, dont le nombre de bénéficiaires touchera 235 mille, soit 50 mille de plus".

A la lumière de la "fragilité" de l'économie tunisienne, des difficultés liées à la compétitivité et l'absence de contrôle, " les régions intérieures tunisiennes seront le point de départ des investissements nationaux et étrangers et auront toute la priorité dans la création d'emplois et d'entreprises", a précisé le chef du gouvernement.

Evoquant le pouvoir d'achat du Tunisien, M. Jebali a rassuré dans une déclaration à l'Agence de presse Xinhua, que "le nouveau gouvernement essayera d'agir directement sur les prix et assurer leur contrôle régulier tout préservant les équilibres généraux de l'économie tunisienne".

Les secteurs jugés les plus affectés depuis la révolution de janvier 2011 seront au centre des préoccupations du prochain gouvernement, notamment le tourisme, l'emploi, l'agriculture, la sécurité, la justice, les médias ainsi que les Droits de l'Homme.

Le nouveau gouvernement tunisien élaborera "un budget d'Etat complémentaire réservé exclusivement à la promotion du tourisme tunisien et la destination Tunisie", outre la mise en place d'une "feuille de route" en mesure de "faire face à l'endettement de l'entreprise touristique tunisienne, promouvoir le tourisme saisonnier et inciter les touristes à visiter la Tunisie grâce à des préférences d'accès".

Selon la déclaration du gouvernement tunisien présentée par le Premier ministre Hamadi Jebali, la Tunisie optera pour une politique économique à la fois efficace et dépendante des aspirations du peuple tunisien mais également ouverte sur son environnement régional, continental et international.

"Le nouveau gouvernement tunisien focalisera ses travaux, au niveau des relations économiques extérieures, sur l'environnement maghrébin surtout avec la Libye et l'Algérie, sans oublier la double nécessité de renforcer les relations avec le continent européen et se tourner vers des nouvelles puissances dont la Chine, l'Inde, la Turquie et le Brésil", a encore précisé à Xinhua le nouveau Chef de gouvernement tunisien.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Des hauts dirigeants chinois rencontrent le président polonais mercredi à Beijing
Nouvelles principales du 22 décembre
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis