Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 22.12.2011 10h48
L'Egypte commence le run-off de la deuxième étape du scrutin parlementaire

L'Egypte a commencé mercredi les deux jours de run-off comptant pour la deuxième étape des élections législatives, avec la présence de soldats et de policiers pour assurer la sécurité.

Les bureaux de vote ont ouvert à 8h00 heure locale (06H00 GMT) dans les gouvernorats de Giza, Minufiya, Sharqiya, Ismaïlia, Beni Souef, Suez, Beheira, Sohag et Assouan.

Quelque 118 candidats sont en compétition pour 59 sièges, qui comprennent 49 candidats du parti de la Fraternité et de la justice (FJP), 36 du parti de l'ultraconservateur salafiste Nour, 11 du Parti national démocratique dissous, trois à partir du bloc égyptien et un candidat d'al-Wafd, du front démocratique et de l'Egyptien démocratique respectivement, en plus de 16 candidats indépendants nominés, selon le journal officiel Al-Ahram.

Un faible taux de participation était évident dès le premier jour du run-off et de longues queues n'ont pas été observées devant les bureaux de vote. Toutefois, le taux de participation au vote du second tour est de 67%, plus élevé que les 60% au premier tour.

Les Frères musulmans de FJP et le parti salafiste Nour ont pris les devants dans le second tour de scrutin pour l'Assemblée populaire égyptienne, ou la chambre basse du parlement. La FJP a affirmé sur son site internet samedi qu'elle avait reçu plus de 39% du total des voix.

Ces élections sont les premières après la chute de l'ex-président Hosni Moubarak. Le vote entier pour les élections à l'Assemblée du peuple sera conclu le 10 janvier et les résultats définitifs seront annoncés d'ici le 13 janvier.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et la Pologne s'engagent à établir un partenariat stratégique
Nouvelles principales du 21 décembre
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis