Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 20.12.2011 08h10
Sénégal : une aile du mouvement indépendantiste de Casamance se transforme en parti politique

Une aile dissidente du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), rébellion indépendantiste, a décidé de se transformer en parti politique à l' issue d'un congrès tenu samedi à Ziguinchor, principale ville de cette région sud du Sénégal.

L'annonce de la transformation du MFDC en parti politique a été faite par le secrétaire général de son aile politique, Jean François Marie Biagui.

Il a précisé qu'il s'agit de "fonder un parti politique, non seulement pour enrichir le paysage politique sénégalais, mais aussi et surtout contribuer à la noble tâche de refondation de la république du Sénégal".

Le nouveau parti a été dénommé "Mouvement pour le fédéralisme et la démocratie constitutionnels", soit le même sigle de le mouvement rebelle MFDC.

Le nouveau parti entend promouvoir les idéaux de la république par l'instauration et l'exercice d'une véritable démocratie pluraliste. Mais l'initiative est rejetée par un des chefs du maquis César Atoute Badiane qui, dans une lettre envoyée à la presse locale, considère M. Biagui comme un obstacle au retour de la paix en Casamance.

La Casamance, région sud du Sénégal, est en proie à une rébellion indépendantiste depuis près de trente ans.

Le MFDC, créé en 1947, a d'abord été un parti politique, avant de devenir, à partir des années 1980, un mouvement indépendantiste.

La Casamance, constituée des régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor, est le théâtre d'affrontements ayant fait plusieurs centaines de morts, civils et militaires, depuis décembre 1982, en dépit de la signature de nombreux accords de paix.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le vice-président chinois appelle à renforcer l'édification de l'organisation du PCC
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis