Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 18.12.2011 13h15
Guinée : la justice déboute les deux protagonistes de la crise au sein de la CNTG

Le Tribunal de première instance de Mafanco a rendu son verdict ce vendredi dans le procès opposant Amadou Diallo et Yamoussa Touré, les deux protagonistes dans la guerre de leadership portant sur le contrôle de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG), en ne reconnaissant aucun d'eux, a constaté Xinhua sur place.

Le tribunal a en effet constaté "l'irrégularité des élections issues des congrès du 22 au 24 septembre'', ayant porté Amadou Diallo à la tête du secrétariat général de la CNTG, ainsi que les élections du 26 septembre 2011, qui elles avaient été favorisé l'élection de Yamoussa Touré pour le même poste.

Le tribunal a donc "annulé les résultats de ces élections, en déboutant chacune des deux parties de sa demande de dommages et intérêts''.

Ce verdict intervient après une réunion des 8 centrales syndicales de Guinée qui ont demandé à la justice de se dessaisir de ce dossier qui selon elles, ne relèverait pas de la compétence des autorités judiciaires.

Il conviendrait de rappeler que Yamoussa Touré, un des deux candidats au poste de secrétaire général de la CNTG avait claqué la porte à la veille des élections du 24 septembre dernier, dénonçant une mauvaise lecture du règlement intérieur de la centrale.

Malgré ce boycott, le vote avait eu lieu donnant pour vainqueur son challenger Amadou Diallo.

Yamoussa Touré se fera élire à son tour par un groupe de fidèles, le 26 septembre.

Et depuis, la CNTG vit au rythme de ce bicéphalisme qui affecte sérieusement ses activités.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : lancement d'une ligne aérienne directe entre Beijing et Lhassa
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis