Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 11.12.2011 10h45
Cameroun : 9 femmes parmi la soixantaine de membres du nouveau gouvernement

Neuf femmes figurent parmi la soixantaine de membres du nouveau gouvernement formé vendredi soir par le président camerounais Paul Biya, réélu lors de l'élection présidentielle tenue le 9 octobre.

Parmi elles, 6 occupent la fonction de ministre plein, une celle de ministre délégué et deux sont secrétaires d'Etat. Trois nouvelles promues sont enregistrées, à savoir les secrétaires d'Etat auprès du ministre des Forêts et de la Faune, Mme Koulsoumi Aladji épouse Boukar, et auprès du ministre de l'Habitat et du Développement urbain, chargé de l'Habitat, Mme Dibong née Biyong Marie Rose, et Jacqueline Koung à Bessike aux Domaines, au Cadastre et aux Affaires foncières.

Dans ce cabinet marqué par peu de changements, 6 des 9 femmes conservent leurs postes. Il s'agit de Mme Abena Ondoa née Obama Marie Thérèse à la Promotion de la Femme et de la Famille, Madeleine Tchuinte à la Recherche scientifique et à l'Innovation, Ama Tutu Muna aux Arts et à la Culture, Catherine Bakang Mbock aux Affaires sociales, Mme Youssouf née Adidja Alim à l'Education de base.

Ministre délégué auprès du ministre de l'Agriculture et du Développement rural chargé du Développement rural, Mme Ananga Messina née Beyene Clémentine Antoinette fait également partie de cette cuvée du maintien.

Entrée au gouvernement en 2002, Catherine Bakang Mbock est la plus ancienne de ces femmes membres du gouvernement.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et l'Islande se félicitent pour 40 ans de bonnes relations diplomatiques
Nouvelles principales du 9 décembre
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis
Au sujet de l'immolation par le feu de plusieurs jeunes moines des régions tibétaines du Sichuan