Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 05.12.2011 11h29
Côte d'Ivoire : début en fanfare de la campagne pour les législatives à Yamoussoukro

La campagne pour les élections législatives prévues le 11 décembre sur toute l'étendue du territoire ivoirien a effectivement démarré en fanfare à Yamoussoukro (centre, 230 km d'Abidjan), a-t-on constaté dimanche sur place.

Au total quatre listes dont deux affiliés à des partis politiques et deux sans étiquette politique s'affrontent à Yamoussoukro dans le cadre de l'élection des députés dont la campagne ouverte officiellement samedi pour une semaine a pris l'allure d'un carnaval dans la capitale politique ivoirienne.

Toutes les principales artères rivalisent d'affiches sur des panneaux publicitaires géants et les façades d'immeubles.

Des cortèges de véhicules tout terrain et des camions d'animation bourrés d'hôtesses et autres animateurs dansant et brandissant les portraits de leurs candidats sillonnent la ville.

Dans les quartiers généraux, c'est l'effervescence. La musique fuse des appareils de sonorisation, en attendant les meetings des candidats pour délivrer aux militants et sympathisants leurs messages de mobilisation et de soutien.

Dans la commune de Yamousoukro, la liste du Rassemblement des républicains (RDR, d'Alassane Ouattara) conduite par Thiam Abdoulaye Augustin sera opposée à la liste du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI, d'Henri Konan Bédié) menée par Kouamé Koffi Patrice et deux autres listes sans étiquette comprenant des "frustrés" du PDCI.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les revues internationales ont publié en 2010 un total de 121 500 documents universitaires chinois
Ce ne serait pas seulement le vaincu qui « paierait un prix cher » pour la guerre
L'immolation par le feu vue de la règle fondamentale du bouddhisme
La France désire être le « sonnailler » quant à l'ingérence dans la situation en Syrie