Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 01.12.2011 08h32
L'ex-président ivoirien Gbagbo comparaîtra devant la CPI pour crimes contre l'humanité

L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo comparaîtra pour quatre chefs de crimes contre l'humanité, a déclaré mercredi la Cour pénale internationale (CPI).

M. Gbagbo, le premier ancien chef d'Etat à être jugé par la CPI depuis sa création en 2002, est arrivé mercredi matin au centre pénitentiaire de la CPI à la Haye, aux Pays-Bas.

"L'audience de première comparution de l'accusé devant la Chambre préliminaire III aura lieu prochainement", a fait savoir la CPI dans un communiqué.

M. Gbagbo a été livré mardi à la CPI par les autorités de la Côte d'Ivoire après l'émission d'un mandat d'arrêt par la CPI le 23 novembre.

Selon la CPI, M. Gbagbo "aurait engagé sa responsabilité pénale individuelle, en tant que coauteur indirect, pour quatre chefs de crimes contre l'humanité à raison de meurtres, de viols et d'autres violences sexuelles, d'actes de persécution et d'autres actes inhumains", commis sur le territoire de la Côte d'Ivoire entre 16 décembre 2010 et le 12 avril 2011.

La CPI, seule cour permanente du monde à juger des crimes de guerre, a vu le jour suite à la signature du Statut de Rome en 1998.

La Côte d'Ivoire, qui n'est pas signataire du Statut de Rome, a reconnu la compétence de la CPI en 2003.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine élabore les grandes lignes de réduction de la pauvreté dans les zones rurales pour les dix prochaines années
Nouvelles principales du 30 novembre
Ce ne serait pas seulement le vaincu qui « paierait un prix cher » pour la guerre
L'immolation par le feu vue de la règle fondamentale du bouddhisme
La France désire être le « sonnailler » quant à l'ingérence dans la situation en Syrie