Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 30.11.2011 10h04
RDC: Les élections du 28 novembre 2011 ne seront pas annulées

Les élections présidentielle et législatives du 28 novembre 2011 en République Démocratique du Congo (RDC) ne seront pas annulées en dépit de quelques failles constatées dans l'organisation. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a informé mardi à Kinshasa, l'opinion nationale et la communauté internationale de cette situation lors d'une conférence de presse animée par son président, Daniel Ngoy Mulunda.

Selon le président de la CENI, sur les 63.865 bureaux de vote prévus sur l'ensemble du territoire national, seuls 485 bureaux ont connu de problèmes et n'ont pas organisé normalement des scrutins dans certaines provinces du pays et dans la ville de Kinshasa.

La CENI considère que 99% des bureaux de vote ont fonctionné et qu'il n'y a pas de raison pour que les élections soient annulées. Les bureaux qui n'ont pas fonctionné normalement le sont à cause de l'atteinte à l'intégrité physique du personnel de la CENI chargé de la distribution du matériel électoral dans les centres de vote, de destruction des bulletins de vote et des véhicules les transportant et à cause d'empêchement fait aux témoins, sans juste motif, de participer aux opérations de dépouillement des bulletins de vote.

En conséquence, la CENI a décidé d'autoriser les scrutins dans environ une cinquantaine de centres et que toutes les opérations de vote devront être clôturées mercredi, 30 novembre 2011 dans ces centres.

Quant à la date de proclamation des résultats de vote, elle reste maintenue au 6 décembre 2011.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le Gouvernement chinois souhaite apaiser les craintes des entreprises étrangères
Nouvelles principales du 29 novembre
La France désire être le « sonnailler » quant à l'ingérence dans la situation en Syrie
Pour faire entrer l'Afrique dans le futur...
Routes chinoises : à quand la fin du massacre ?