Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 27.11.2011 10h55
Niger : les retombées du pétrole, une véritable bouffée d'oxygène pour l'économie nationale

L'exploitation du pétrole nigérien, dont la cérémonie de lancement du démarrage de la production par la Société de Raffinerie de Zinder (SORAZ) est prévue le 28 novembre prochain dans la capitale du Damagaram (900 km, est de Niamey), a déjà à son actif d'importants progrès réalisés au plan socio-économique de la région concernée, voir du pays tout entier, apprend-on à la Direction de la China National Petroleum Corporation (CNPC), à Niamey.

En rappel, le gouvernement du Niger avait signé en 2008 avec la CNPC un contrat visant l'exploitation du pétrole nigérien du bloc d'Agadem, dans la région de Diffa (extrême nord-est du pays).

Trois ans après la signature de ce contrat, le constat sur le terrain est reluisant avec la réalisation de plusieurs infrastructures, dans la région, selon les responsables de la CNPC.

Au plan social, la CNPC a procédé à l'aménagement des espaces cultivables dans la région permettant aux populations locales d'entreprendre et de développer la pratique des petites activités génératrices de revenus.

L'exploitation du pétrole à Agadem a également permis le recrutement de 4 122 employés locaux, 1 186 chinois et 24 employés étrangers.

"Ce qui témoigne de la volonté des responsables de la CNPC de privilégier d'abord les compétences locales, et de résorber, en même temps le problème de chômage des jeunes", précise-t-on de même source.

A Zinder, selon le gouverneur de la région, M. Oumarou Seydou Issaka, dans une interview accordée à l'hebdomadaire gouvernemental "Sahel Dimanche" du 25 novembre, la Société de Raffinerie de Zinder (SORAZ) envisage de construire 400 logements pour ses employés nigériens.

Par ailleurs, dans le domaine de l'enseignement, la CNPC a construit 10 salles de classe en matériaux définitifs, dans la région de Diffa, selon la direction de la société chinoise.

En outre, elle a procédé à l'exécution de plusieurs points d'eau (6 en 2008) pour l'abreuvage des animaux et permettre également aux populations de se ravitailler en eau potable.

A cela s'ajoute l'assistance en soins médicaux de la part de la CNPC au profit des différents centres sanitaires de la région.

Au plan économique, nombreux sont les transporteurs et autres entreprises de la région de Diffa, qui ont vu, grâce à l'exploitation du pétrole, leurs chiffres se fructifier.

"Au niveau de la fiscalité, nous sommes entrain de voir comment nous organiser au niveau des communes concernées de Oualéléwa, Tanout et Zinder, pour discuter des retombées fiscales directes (.. .) et voir comment les programmer et les utiliser pour financer le développement décentralisé", a ajouté le gouverneur de Zinder.

En outre, une centrale électrique d'une capacité de production de 54 mégawats par jour y a été construite, qui pourrait fournir la région de Zinder en énergie électrique.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les ministres de la Défense de la Chine et du Ghana souhaitent renforcer les liens militaires entre les deux pays
Nouvelles principales du 25 novembre
Routes chinoises : à quand la fin du massacre ?
L'entrée de la Chine à l'OMC il y a dix ans fut une decision juste
La liste des écrivains riches ne cache pas la vie modeste d'écrivains en Chine