Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 25.11.2011 16h42
Liptako Gourma : Issoufou Mahamadou élu nouveau président de l'Autorité

La conférence des chefs d'Etat de l'Autorité de développement de la zone commune entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso, dénommé Autorité du Liptako Gourma ( ALG), a pris fin jeudi en début de soirée à Niamey avec la désignation du président nigérien Issoufou Mahamadou au poste de président à la fin du mandat du burkinabé Blaise Compaoré.

Après sa désignation, le président Issoufou Mahamadou a livré un discours dans lequel, il a loué la gestion du président du Faso, "dont le pragmatisme et la clairvoyance sont reconnus de tous".

La conférence a décidé d'étendre, à l'horizon 2015, sa zone d'intervention, au-delà du Liptako-Gourma, à l'ensemble des territoires des trois pays membres, le Burkina Faso, le Mali et le Niger.

Cette évolution importante, a indiqué le chef de l'Etat Issoufou Mahamadou, "permettra à terme, de mieux répondre au souci de mise en place d'une intégration optimale entre ces trois pays, seuls membres de l'UEMOA et de la CEDEAO sans façade maritime".

La zone du Liptako Gourma recèle d'important indices et dépôts de substances minérales diverses qui méritent d'être développées et exploitées.

"La mise en valeur de certaines de ces ressources ne peut être rentable qu'avec la construction du chemin de fer qui, lui-même, ne peut se justifier qu'en tenant compte de la mise en valeur d'autres ressources dont les gisements sont situés hors de la zone du Liptako", a souligné le président entrant de l'ALG.

Créée en décembre 1970 à Ouagadougou, l'Autorité du Liptako- Gourma a pour but de promouvoir et de mettre en valeur des ressources minières, énergétiques, hydrauliques et agropastorales dans un cadre régional pour un développement harmonieux et intégré des trois pays.

Sa zone d'intervention correspond aux régions frontalières des trois pays qui représentent plus de 19% de leurs territoires. Lors du sommet de 2005 à Gao au Mali, les chefs d'Etat des trois pays ont exprimé leur souhait de transformer l'ALG en un espace économique intégré couverant l'ensemble des territoires des trois pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les ministres de la Défense de la Chine et du Ghana souhaitent renforcer les liens militaires entre les deux pays
Nouvelles principales du 24 novembre
Routes chinoises : à quand la fin du massacre ?
L'entrée de la Chine à l'OMC il y a dix ans fut une decision juste
La liste des écrivains riches ne cache pas la vie modeste d'écrivains en Chine