Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 21.11.2011 08h30
Saif al-Islam sera jugé en Libye (CNT)

Saif al-Islam, fils de l'ancien leader libyen Mouammar Kadhafi, sera jugé en Libye, non pas à La Haye par la Cour pénale internationale (CPI), a annoncé dimanche le porte-parole du Conseil national de transition (CNT) libyen, Abdul Hafid Ghoga.

"Aujourd'hui, le CNT a discuté de la capture de Saif qui était recherché par la cour libyenne et la CPI. La décision est qu'il reste ici et fera l'objet d'un jugement juste", a déclaré Ghoga au cours d'une conférence de presse.

Il a affirmé que le processus juridique serait complet.

Samedi, l'Union européenne a salué l'arrestation de Saif et a demandé au CNT de le traduire en justice.

"La capture de Saif al-Islam est un développement significatif. En tant que fils du colonel Kadhafi et son successeur possible, Saif est une personnalité clé dans l'ancien régime", a indiqué le chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton dans une déclaration.

Le Premier ministre par intérim libyen Abdel Rahim el-Keeb a promis un jugement juste pour Saif.

Le 27 juin 2011, la Cour pénale internationale (CPI) a lancé des mandats d'arrêts contre le colonel Kadhafi, Saif et Abdullah al-Senussi, ancien chef du service de renseignement et beau-frère de Kadhafi, les accusant de crimes contre l'humanité.

Kadhafi et un autre fils, Mutassim, avaient été capturés vivants par les forces du CNT à Syrte en octobre. Mais tous les deux sont morts dans des circonstances sombres.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le PM chinois arrive à Bali pour les réunions des dirigeants de l'Asie de l'Est
Nouvelles principales du 16 novembre
Les suggestions de FMI à propos de la Chine ne correspondent pas à la réalité de celle-ci
La coopération est-asiatique après le « retour » des Etats-Unis
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis