Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 21.11.2011 08h11
Madagascar : Rajoelina condamne les attitudes des politiciens malgaches (PAPIER GENERAL)

Le président de la Haute Autorité de la Transition (HAT) à Madagascar, Andry Rajoelina, a condamné les attitudes des politiciens malgaches, lors de sa déclaration à la nation samedi soir.

"Nous condamnons la prise en otage des 20 millions de malgaches et nous n' accepterons jamais. Les politiciens doivent regarder l' avenir des malgaches et non leurs avantages personnels", a dit le président de la HAT.

"La mentalité destructive n' est pas bonne. Je la conteste de toute ma force parce que cela ne

s'accorde ni à ma mentalité ni à la conduite requise par la pays", a indiqué M. Rajoelina.

"La formation du gouvernement incombe seulement aux malgaches mais nous n' avons pas pu travailler ensemble. Ce sont les étrangers qui éveillent les politiciens malgaches sur les souffrance de la population", a-t-il exprimé.

En effet, le président de la HAT a prononcé ce discours à la nation suite au report à sine die de la formation du gouvernement, prévue le 17 novembre dernier. "On s' est déjà mis d' accord que le gouvernement d' union nationale devrait être mis en place le vendredi dernier mais cela n' a pas eu lieu".

Le Premier ministre, Omer Beriziky a annoncé jeudi soir que "la nomination des membres du gouvernement a été reportée au moment opportun pour la divergence d' idée".

Ce report de date a été demandé plutôt par le "front de l' opposition", unissant les mouvances des anciens présidents Marc Ravalomanana et Albert Zafy, ainsi que l' ancien Premier ministre de la HAT, Monja Roindefo, étant donné qu' ils n'ont pas accepté le partage de sièges dans le gouvernement. Le front de l' opposition demande les 50 % des postes ministériels dans le gouvernement.

M. Rajoelina a déclaré que "L' article 6 de la feuille de route est clair, et pour éviter l' échec comme autrefois, on n' a pas mentionné dans cette feuille de route que les groupements politiques signataire de la feuille de route peuvent choisir des sièges dans le gouvernement".

"Le président de la HAT et le Premier ministre ont le droit et le pouvoir de choisir les personnalités qu' ils jugent dignes à chaque postes ministériels. Nous établirons un partage légitime et nous respecterons la feuille de route".

Rajoelina a promis que "Le gouvernement d' union nationale doit être formé dans le plus bref délai. Selon son nom, ce gouvernement devrait unir toute la nation par les signataires de la feuille de route mais non une institution qui va séparer les malgaches".

Il faut noter que le document cadre de mise en oeuvre de la feuille de route, la nomination des membres du gouvernement doit être effectuée avant le 17 novembre tandis que celle des membres du Congrès de Transition (CT) et du Conseil supérieur de la transition (CST) avant le 30 novembre.

Cette feuille de route a été signée le 17 septembre dernier par les groupements politiques malgaches, sous l'égide de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) pour sortir Madagascar de la crise politique.

La grande île est tombée dans une crise politique depuis décembre 2008 suite à une opposition entre Marc Ravalomanana et le président de la HAT actuel, Andry Rajoelina qui était maire d' Antananarivo à l'époque. Après des manifestations de rues qui ont duré plus de trois mois, Ravalomanana a cédé le pouvoir, le 17 mars 2009, à un directoire militaire mais les forces armées l'ont transféré à Andry Rajoelina.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le PM chinois arrive à Bali pour les réunions des dirigeants de l'Asie de l'Est
Nouvelles principales du 16 novembre
Les suggestions de FMI à propos de la Chine ne correspondent pas à la réalité de celle-ci
La coopération est-asiatique après le « retour » des Etats-Unis
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis