Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 18.11.2011 10h43
Madagascar : La nomination des membres du gouvernement reportée au moment opportun (PAPIER GENERAL)

La nomination des membres du gouvernement d'union nationale à Madagascar, prévue le 17 novembre selon le document cadre de mise en oeuvre de la feuille de route pour la sortie de crise, sera reportée au moment opportun, a déclaré jeudi soir le Premier ministre malgache, Omer Beriziky.

« La date butoir pour la nomination des membres du gouvernement s'expire aujourd'hui, mais à cause de divergence d'idée, on est dans l'obligation de reporter au moment opportun la nomination », a dit le Premier ministre dans son bref déclaration.

En effet, Omer Beriziky, nommé le 28 octobre dernier par le président de la Haute Autorité de la Transition (HAT), Andry Rajoelina, a expliqué que l'opposition, dont les mouvances des anciens présidents Marc Ravalomanana et Albert Zafy, ainsi que l' ancien Premier ministre de la HAT, Monja Roindefo ; ont demandé de reporter la nomination.

Le Premier ministre a également dénoncé les rumeurs sur sa démission en appelant la population à être calme.

Selon Mamy Rakotoarivelo, chef de la délégation de la mouvance Ravalomanana, l'opposition a demandé à Omer Beriziky de reporter la nomination d'une semaine après la date prévue pour le non respect de procédure dans la nomination.

L'opposition a reclamé à Omer Beriziky les 50% des postes ministériels tandis que les partis partisans de M. Rajoelina indiquent que le président de la HAT aura le dernier mot sur le partage des ministères.

Selon le document cadre de mise en oeuvre de la feuille de route, la nomination des membres du gouvernement doit être fait avant le 17 novembre tandis que celle des membres du Congrès de Transition (CT) et du Conseil supérieur de la transition (CST) avant le 30 novembre.

La feuille de route a été signée le 17 septembre dernier par les groupements politiques malgaches, sous l'égide de la SADC pour sortir Madagascar de la crise politique.

Madagascar est en proie à une crise politique depuis décembre 2008 suite à un bras de fer entre le président de l'époque Marc Ravalomanana et M. Rajoelina, qui était alors le maire d'Antananarivo. Les manifestations dirigées par M. Rajoelina ont entraîné la démission de Ravalomanana le 17 mars 2009. Ce dernier a pris le pouvoir le 21 mars 2009 tandis que son prédécesseur s'est exilé en Afrique du Sud au lendemain de sa démission.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de l'Afrique
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?