Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 17.11.2011 08h18
Centrafrique : une marche de la réconciliation dans le Nord-est

Une marche de réconciliation s'est déroulée mardi dans la ville de Bria, chef-lieu de la préfecture de la Haute-Kotto, regroupant la population et les chefs des deux groupes armés en conflit dans le Nord-est, l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR) et la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP).

Les leaders des deux groupes armés, Zakaria Damane (UFDR) et Abdoulaye Hissène Ramadan (CPJP), se sont engagés à "enterrer la hache de guerre", lors de la cérémonie à l'initiative du médiateur de la République, Monseigneur Paulin Pomodimo, en présence de la représentante spéciale du secrétaire général des Nations Unies en Centrafrique, Margaret Vogt.

"La population est désormais rassurée par cette cérémonie", a indiqué le maire de Bria Vincent Ngoma à l'issue de la cérémonie.

L'évêque de Bria s'est lui aussi réjoui de cet événement qui va selon "alléger la souffrance de la population civile soumises à des déplacements perpétuels".

Mais, selon les témoins, nombreux parmi les populations scandaient pendant la marche à l'endroit des chefs rebelles des propos tels que "prêter serment c'est bien, mais c'est la fin qui compte", "oui à la paix, mais pourvu que cela dure, ne nous trompez pas".

Le 8 octobre dernier, la médiation du gouvernement a débouché sur la signature d'un accord de cessez-le-feu entre l'UFDR et la CPJP, deux groupes armés composés de ressortissants des deux groupes ethniques presqu'ennemis de tous les temps dans le Nord-est. Leurs affrontements en Septembre ont fait une cinquantaine de mort et des milliers de déplacés.

Cet accord de cessez-le-feu exigeait le retrait des éléments de ces deux forces de la ville de Bria. Dans la foulée le conseil national de la médiation et le Bureau intégré des Nations Unies en Centrafrique (BINUCA) ont envisagé une caravane de la réconciliation qui devrait sillonner toute la région du Nord-est pour rétablir la confiance entre la population et les groupes armés, en attendant le programme de Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) des ex-combattants. Bria constitue la première étape de cette caravane.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chen Quanguo élu secrétaire du Comité du PCC pour le Tibet
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?