Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 16.11.2011 11h07
Centrafrique : Six haut-gradés de l'armée américaine en Centrafrique pour traquer la LRA

Six officiers américains sont arrivés mardi à Obo, chef-lieu de la préfecture du Haut-Mbomou ( sud-est de la Centrafrique) pour former les forces armées ougandaises et centrafricaines à mieux lutter contre la rébellion ougandaise de l'Armée de résistance du seigneur (LRA) de Joseph Kony qui sévit dans la région depuis plusieurs années, a appris Xinhua de sources officielles.

Les officiers américains se sont présentés dès leur arrivée aux autorités administratives et locales et leur ont demandé de solliciter l'adhésion de la population autochtone, de même que les éleveurs peulhs, à la lutte en fournissant toutes les informations et les renseignements disponibles sur la LRA en vue de faciliter la lutte.

Ils ont également rencontré le chef du détachement ougandais de la base d'Obo pour échanger avant de s'envoler pour Kampala en Ouganda. Selon les informations, la mission devrait revenir à Obo le samedi prochain pour entamer la formation des soldats ougandais et centrafricains basés dans le Haut-Mbomou pour un délai de six mois, en vue de mener une lutte plus efficace contre le LRA.

En octobre dernier le président américain Barack Obama avait promis le déploiement d'une centaine d'hommes en Ouganda, en République démocratique du Congo et en Centrafrique pour assurer l'encadrement technique des forces armées de ces trois pays. Les Etats Unis se sont engagés dans ce cadre à fournir une assistance logistique et en communication pour permettre de neutraliser cette rébellion dans la sous-région.

Lundi dernier lors d'une rencontre du Conseil de sécurité de l'ONU sur les exactions de la LRA à New York, l'ambassadeur de Centrafrique auprès des Nations Unies, Charles Armel Doubane a salué l'initiative du président américain qui va renforcer selon lui la lutte contre « l'une des plus cruelles barbaries de notre temps », et a souhaité l'adhésion des autres partenaires à la lutte.

Le diplomate centrafricain a fait remarquer que l'insécurité provoquée par la LRA, « renforce la pauvreté qui devient préoccupante dans un Etat (Centrafrique) lui-même déjà en grande difficulté ».

Il a aussi appelé à la mobilisation et à la volonté de tous à agir ensemble afin d'empêcher définitivement la LRA de poursuivre impunément ses crimes et exactions contre des populations innocentes.

Depuis 2008, les régions centrafricaines du Haut-Mbomou et Mbomou (Sud-Est) et la Haute-Kotto (nord-est) connaissent régulièrement les exactions de cette rébellion ougandaise. En vue de mener une lutte commune contre ce groupe rebelle, un détachement de l'armée ougandaise a été déployé dans le Haut- Mbomou pour appuyer l'armée centrafricaine.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
A la réunion de l'APEC, le président chinois appelle à un changement de modèle de croissance (PAPIER GENERAL)
Nouvelles principales du 14 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?