Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 16.11.2011 08h39
Niger : le gouvernement baisse le prix des produits pétroliers

L'essence produite au Niger sera vendue à la pompe entre 570 et 579 francs CFA (moins d'un euro) le litre, le gasoil à 577 F et le gaz domestique entre 3 600 et 3 700 franc CFA (environ six euros) la bouteille de 12 kg au lieu de 5 500 franc CFA actuellement, a annoncé mardi le ministre de l'Energie et du Pétrole, Foumakoye Gado, lors d'une conférence de presse.

Foumakoye Gado a mis l'accent sur le coût des investissements réalisés sur le bloc d'Agadem, le pipeline et la raffinerie ainsi que les efforts consentis par le Niger et ses partenaires chinois pour justifier les prix fixés.

Il a indiqué qu'un comité a été mis en place avec le gouvernement chinois et celui du Niger "pour déterminer la rentabilité de la raffinerie et faire en sorte de ne pas tuer la raffinerie, en même temps ne pas accabler le consommateur".

Les prix ont été obtenus grâce aux sacrifices consentis de part et d'autre", notamment en négociant la partie chinoise qui a réduit la masse salariale de ses ingénieurs de 42 à 26 millions de dollar par an", a annoncé le ministre Gado.

La société chinoise China National Petroleum Corporation-Niger Petroleum S.A. (CNPCNP) est engagée dans l'exploitation du pétrole nigérien.

En plus de la construction de la raffinerie de Zinder d'une capacité de 100 000 tonnes, la société chinoise a également construit un pipeline pour le transport du pétrole brut des champs pétrolifères d'Agadem à la raffinerie de Zinder sur plusieurs centaines de kilomètres.

Le complexe estimé à plus de 980 millions de dollar, dont 60% de financement chinois, emploie 3 000 salariés dont la moitié est constituée de Nigériens.

Il comprend une dizaine de réservoirs d'une capacité de stockage de 80 000 m2 chacun.

En outre, une centrale électrique d'une capacité de production de 40 mégawats par jour y a été construite, qui pourrait servir à alimenter, en plus, la ville de Zinder.

La raffinerie de Zinder traitera 20 000 barils par jour, la consommation journalière nationale étant de 7 000 barils. Les 13 000 restants seront destinés à l'exportation, selon M. Foumakoye.

La cérémonie de lancement du démarrage de la production interviendra le 28 novembre prochain à Zinder (900 km à l'est de Niamey).

Le permis pour l'exploitation du bloc d'Agadem a été octroyé à la Chine en 2008 pour une réserve du pétrole estimée à 480 millions de barils.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
A la réunion de l'APEC, le président chinois appelle à un changement de modèle de croissance (PAPIER GENERAL)
Nouvelles principales du 14 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?