Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 09.11.2011 11h07
Alors que les Libériens votent, l'ONU appelle à un scrutin calme et crédible

Alors que les Libériens étaient appelés à se rendre aux urnes pour l'élection présidentielle ce mardi, les Nations Unies ont déploré des violences meurtrières qui ont eu lieu la veille dans la capitale libérienne et ont appelé tout le monde à exercer le maximum de retenue et à garantir que la paix soit maintenue.

La Mission de l'ONU au Libéria (MI NUL) a confirmé deux décès lors de violences qui ont éclaté au siège du parti du Congrès pour le changement démocratique à Monrovia. La police de l'ONU a été envoyée sur place et un hélicoptère de la MINUL a été déployé pour patrouiller la zone.

« Actuellement, les enquêtes sont toujours en cours pour connaître les circonstances exactes de l'incident », a dit une porte-parole de la MINUL, Yasmina Bouziane, dans un communiqué de presse. « La situation est redevenue calme, mais nous surveillons les choses. »

« La Mission déplore les pertes en vie humaine et appelle toutes les parties, les partisans et tous les Libériens à exercer le maximum de retenue et à ne pas avoir recours à des actes violents afin de garantir que la paix soit maintenue et préservée au Libéria », a-t-elle ajouté.

La Mission a indiqué qu'elle était en contact avec les autorités compétentes pour éviter toute escalade.

Les Libériens ont voté mardi pour le second tour de l'élection présidentielle qui oppose la présidente sortante Ellen Johnson- Sirleaf et Winston Tubman, du Congrès pour le changement démocratique, qui est arrivé deuxième à l'issue du premier tour le 11 octobre.

Toutefois, M. Tubman aurait refusé de participer au second tour, affirmant que celui-ci ne serait pas juste, et il y a eu des appels à boycotter l'élection présidentielle, la deuxième depuis que le pays est sorti de la guerre civile en 2005.

Des responsables de l'ONU et le Conseil de sécurité ont appelé ces derniers jours les Libériens à éviter la violence et à achever le processus électoral de manière pacifique.

Dans une intervention à la radio lundi, la représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU et chef de la MINUL, Ellen Margrethe Loj, a souligné que tous les Libériens qui souhaitent voter doivent être mesure de le faire librement et en toute sécurité.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le président chinois participera à un sommet de l'APEC
Nouvelles principales du 8 novembre
Réduit à la dernière extrémité, la clique du dalai lama incite à la « suicide par le feu »
La croissance stable de l'économie chinoise constitue un événement de portée mondiale
Qu'est ce que les études à l'étranger apportent à la Chine ?